Mots-clefs

, , ,

Le temps passe si vite, mais peut paraître si long par moment… Je me souviens comme nous étions émus le jour où j’ai annoncé à chéri que oui, je me sentais enfin prête à accueillir un enfant dans ma vie, dans nos vies ! Lui qui trépignait d’impatience depuis longtemps déjà…

Et quelle nostalgie quand je repense au début des essais. Nous étions jeunes, nous étions beaux mignons présentables, nous sentions bon le sable chaud (ben oui, on vit sur une île !). Et surtout, surtout, qu’est-ce qu’on s’aimait !! On se sentait invincibles et on pensait naïvement que notre amour suffirait à concevoir notre bébé.

Ben oui, il faut dire que je me souviens parfaitement de la réponse que m’avaient donné mes parents quand j’ai posé la fameuse question : « Dis, comment on fait les bébés ? » « Alors…hum… Tu vois cette bouteille de lait ? »

Mais noooon !! Mes parents n’ont jamais éludé la question parce qu’ils savaient très bien que têtue comme je suis, j’insisterai jusqu’à ce que j’ai ma réponse. Finalement, mon entêtement me sera très utile par la suite (ou pas?), mais ça, je ne le savais pas encore…

Donc en guise de réponse, mes parents m’ont expliqué que lorsque deux personnes, un homme et une femme (ben oui, on était loin du débat autour de l’homoparentalité en ces temps anciens et Frigide Barjot n’était pas la bigote extrémiste chrétienne dévouée qu’elle est devenue !!)… Oula, je m’égare… Donc, quand un homme et une femme s’aimaient (condition sine qua none !!!), ils se faisaient un câlin tout nus (illustration du « Guide-à-l’usage-des-parents-emmerdés-par-les-questions-gênantes-de-leurs-enfants – tome 1 »,  à l’appui). Et même que le papa, il met une graine dans le ventre de la maman. Et qu’est-ce que devient cette graine ? Ben elle devient le fruit de l’amour du papa et de la maman !!!!

Forte de ces explications, je me suis certainement fait cette réflexion : « Tranquille, Emile !! Il n’y a pas le feu au lac. Ca a l’air simple comme bonjour tout ça ! »

On s’est donc beaucoup dit bonjour avec chéri… Des galipettes bonjours par ci, des bonjours par là !! On en était tout émoustillés et on commençait déjà à élaborer la liste des prénoms dans un tableau excel…

Et puis les mois ont passé…

Je me posais beaucoup de questions parce que je trouvais ça drôlement long !! 8 mois… toujours rien. Je frôlais la crise de nerfs à chaque arrivée de mes règles : « Ouiiiiiiiiiiiiiin !!! Pourquoi moi ??? C’est trop injuste !!! » Mais je me raisonnais très vite et le mois suivant, c’était reparti comme en 40. Je commençais à me confier à mes supers copines qui me disaient inlassablement : « T’as le temps ! Figure toi que la moyenne nationale est de … blablabla » A compter du 11ème moi, je crois que j’ai commencé à ne plus écouter leurs logorrhées.

Mais je suis fière de pouvoir dire que jamais au grand jamais je n’ai cédé à la tentation des courbes de températures ni aux longs monologues sur doctissimo-sa-mère ou oféminin-la-pute  les merveilleux forums qui regorgent de cruches illettrées jeunes filles brillantes qui ont des avis merdiques pertinents sur tout, tout le temps.

Bref, au 12ème mois, une amie m’a conseillée de consulter le centre pma. Et c’est là que tout a commencé…

(La suite au prochain épisode…………….)

Publicités