Mots-clefs

, , ,

Juin 2013

J’ai toujours affectionné le mois de juin, depuis ma plus tendre enfance. C’est un mois qui rime avec été, musique, soleil, vacances, fête… C’est également le mois où on célèbre mon anniversaire !! C’est ce même mois que j’ai rencontré chéri et que, un an plus tard, nous avons échangé notre premier baiser. Et c’est au mois de juin que nous nous sommes unis et que nous avons entamé les procédures d’adoption…

A vrai dire, d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu ce désir d’adopter. Au début de notre relation, j’avais alors confié ce projet à chéri, qui, non opposé, préférait quand même avoir un enfant « biologique » d’abord.

A ce moment, je savais qu’un jour je désirerai un enfant, mais la grossesse n’était pas une fin en soi: 6ème sens? Intuition? Prémonition?

Lorsque le désir d’enfant s’est fait sentir, l’envie de porter la vie s’est emparée de moi !! Nous avons essayé donc de concevoir notre enfant « naturellement » (le fameux bébé couette…: est-ce à dire que les bébés éprouvettes ou adoptés sont surnaturels ou artificiels??).

Insouciants, on s’est alors amusé à imaginer ce qu’on aimerait chacun transmettre à cet enfant tant désiré. Celui qui partagerait nos gênes, aurait, j’espérais, la couleur des yeux de ma maman, dans lesquels on pouvait plonger sans jamais avoir peur de se noyer… Chéri optait pour mon sourire, tandis que je choisissais la profondeur de son regard, le nez de ma sœur, la générosité de son père, la patience de sa mère, etc…

Le portrait de notre enfant se faisant de plus en plus précis, il nous semblait pourtant s’éloigner de plus en plus à mesure que les mois défilaient…

C’est suite à la GEU que nous avons compris que FIV ne rimait pas forcément avec bébé… J’ai alors de nouveau évoqué l’adoption.

Ce jour-là, on est sorti d’un énième rdv avec Dr X, au cours duquel on a appris que probablement, ajouter à mes putains d’OPK, le pouvoir fécondant des soldats de chéri était sans doute altéré… Ce qui expliquerait probablement le taux élevé de perte (7 ovocytes sur 16 fécondés, et seulement des ICSI !!!).

Autant dire qu’à ce moment-là, nous voyons nos chances de nous reproduire « naturellement » nettement réduites!

C’est alors que, pour la toute première fois, chéri s’est montré ouvert à ce projet qui, jusqu’à présent, m’appartenait. Mais un détail (et non des moindres!), venait perturber nos chances d’adopter. Non mariés, nous ne pouvions adopter qu’en tant que célibataire uniquement ! Or, nous nous aimions, nous souhaitions fonder notre famille, donc nous ne concevions pas que l’un de nous soit le parent légitime de cet enfant adopté, quand l’autre n’aurait aucune reconnaissance légale.

Ainsi, un projet fou s’est mis en place dans notre esprit. Juin serait le mois de nos 7 ans d’amour: idéal pour célébrer notre mariage civil !! Et, dans la foulée, envoyer notre demande d’agrément au conseil général !!

C’est donc en quelques semaines que nous avons organisé nos épousailles, entourés pour ce faire uniquement par nos amis d’ici.

En parallèle, on a envoyé notre demande d’agrément. Par peur que chéri s’implique dans ce projet uniquement pour moi, on a décidé d’écrire chacun de notre côté les raisons qui nous donnaient envie d’adopter, puis de mettre en commun nos écrits. Quelle émotion en lisant ce que chéri avait écrit !! J’ai alors compris que ce désir avait grandi en lui et que ça n’était ni par défaut, ni par concession, pour me faire plaisir…

Au mois d’août, nous avons alors été conviés à la fameuse réunion d’information. C’est plutôt la réunion  de découragement !!! Mais ils ne nous connaissent pas et ignorent probablement que pour avoir un enfant, nous sommes prêts à beaucoup de sacrifices !!! Plus de 2 ans qu’on essaye par tous les moyens possibles, donc ce ne sont pas des statistiques et des chiffres alarmants qui vont avoir raison de notre enthousiasme, non mais !!!

Bon, on a quand même quitté la réunion avec un goût amer, en se disant: « Ah ben là non plus, c’est pas gagné !!! Bordel, mais pourquoi c’est si compliqué de construire sa famille???? »

Mais on était rassuré, parce que malgré tout, on a le profil: – de 45 ans, mariés (yeahhh!!), sans enfant !! And the winners are…

(La suite au prochain épisode…)

Publicités