Mots-clefs

, , ,

Après avoir googlisé « déprime règle cycle », je suis tombée sur un article intéressant expliquant un phénomène qui toucherait de 3 à 50% des femmes (3 à 5% dans sa forme sévère ; 20 à 50% dans sa forme plus légère). Il s’agit du syndrome prémenstruel.

Les symptômes sont les suivants :

Au cours de la plupart des cycles menstruels de l’année écoulée, au moins 5 des symptômes suivants ont été présents dans la plupart du temps lors de la dernière semaine de la phase lutéale (entre l’ovulation et le début des règles).

Ils se sont améliorés au cours des premiers jours de la phase folliculaire (qui débute avec les règles) et sont demeurés absents pendant la première semaine après les règles.

L’un de ces symptômes doit être (1), (2), (3) ou (4):

1. Humeur dépressive marquée, sentiments de désespoir ou autodépréciation (idées de dévalorisation).
2. Anxiété marquée, tensions, impression d’être nouée, tendue, nerveuse
3. Labilité émotionnelle marquée (p. ex.., brusque sentiment de tristesse, envie de pleurer, hypersensibilité au rejet)
4. Colère ou irritabilité marquée et persistante ou augmentation des conflits interpersonnels.
5. Diminution de l’intérêt pour les activités habituelles (p. ex., travail, école, amis, loisirs).
6. Difficultés subjectives à se concentrer.
7. Léthargie, fatigabilité excessive ou perte d’énergie marquée.
8. Modification marquée de l’appétit, hyperphagie, envie impérieuse de certains aliments.
9. Hypersomnie ou insomnie.
10. Sentiment d’être débordée ou perte de contrôle.
11. Autres symptômes physiques tels que tension ou gonflement des seins, céphalées, douleurs articulaires ou musculaires, impression d’enfler, prise de poids.

Apparemment, certaines recherches ont montré que juste avant les règles, il y a une augmentation de l’activité dans certaines régions du cerveau connues pour contribuer au contrôle des émotions. Ce qui fait que chez certaines femmes (comme moi et peut-être aussi toi…), il y a perte de contrôle et pétage de plomb.

La bonne nouvelle, c’est que ça ne dure pas longtemps !! La mauvaise, c’est que c’est bien relou.

Bon ben maintenant qu’on a identifié une possible cause, je fais quoi moi avec ça ? Hein, on en fait quoi ?

Rassurez-vous, apparemment, ce n’est pas une fatalité mesdames qui êtes concernées !! Si vous avez du temps et du fric à perdre, vous pouvez suivre des cours de relaxation. Ca aurait un effet bénéfique sur ce trouble.

Depuis le temps que je me dis qu’il faut que je fasse de la sophro ou du yoga !!! En voilà une raison valable : éviter les 2 jours de bad/mois !!!!

Autre alternative, si tu as la flemme, c’est de bouffer du calcium et de la vitamine D (ça tombe bien, cette dernière est préconisée aussi pour augmenter les chances de grossesse…).

Si tu consommes 4 portions de produits laitiers ou de yaourt léger ou du jus d’orange enrichi par jour, le rique de pétage de plomb baisserait de 40% !! Ca vaut le coup, non ?

Il y a aussi l’option bouffer des compléments alimentaires. (Pour celles qui n’en n’ont pas encore marre de se bourrer de cachetons, voici les bons dosages : 750 à 1200 mg de calcium 2 fois/jour pendant au moins 3 cycles et (ou ?) 50 à 100 mg de vitamine B6/jour durant tout le cycle). Le problème avec la vitamine B6 ? Tu peux te choper des douleurs dans les jambes avec ce dosage !! Donc soit tu chiales de déprime, soit tu chiales de douleur si j’ai bien compris ?

J’imagine qu’il y a aussi l’option grossesse, mais ça ils n’en parlent pas… Ptet parce que c’est finalement bien plus simple d’ingurgiter du calcium en faisant de la relaxation, plutôt que de se faire féconder le boule ??

 

 

Publicités