Mots-clefs

, ,

Et bien voilà, après 7 longs mois d’attente, me (re)voilà en mode couveuse !! C’est fou comme j’ai l’impression qu’il s’en est passé des choses depuis mon dernier billet…

Donc hier, ma journée avait commencé dans la pisse (de chat, je précise: je ne fais pas encore d’incontinence…). A fleur de peau, j’avais fini par me laisser submerger par la peur et les doutes. Puis je vous ai lues, et comme d’habitude, j’ai été rassurée par votre présence, par vos mots et par vos croisages. Je me sentais moins seule…

Ce TEC, nous ne nous en sommes pas caché de tous, mais très peu sont au courant et à vrai dire, je n’ai absolument aucune envie d’en parler cette fois. Un peu comme si je voulais protéger cette nouvelle tentative de la curiosité de nos proches… Quand mon père, avant-hier, me demandait quand nous aurions les résultats, je lui ai répondu que, pour ne pas recevoir les appels de Mr & Mme PAG, Mme Caliméro, ma frangine, mon frangin et lui-même, nous avions décidé de ne plus en parler. Que si annonce nous devrions faire, ce serait ni plus ni moins que celle d’un positif.

Bref, donc pour me lobotomiser le cerveau, en prenant mon frugale repas, j’ai eu la merveilleuse idée de retester le fonctionnement de nos télécommandes. Un peu capricieuses, elles m’ont obligé à regarder l’émission ô combien intellectuelle « Tellement vrai » (vous savez, celle qui regorge de cas soc’ ou d’acteurs…). Et je vous le donne en mille, j’ai vu dans cette émission un message !! Le sujet portait sur les catcheurs. On pouvait voir une enseignante (hum hum, ça me rappelle quelqu’un) passionnée de catch, qui était prête à tous les combats (hum hum, ça me rappelle quelqu’un) et qui, dans sa salle de classe, avait affiché un imposant écriteau « PMA = Positive Mental Attitude ». Nannnnnnnnn !!! Mais c’est délirant !!! En gros, la catcheuse texane qui était prof en journée venait juste de me dire qu’il fallait que j’arrête d’angoisser et que je reste positive !!!

J’ai pris le message au pied de la lettre et j’ai décidé de positiver en baffrant des sushis, tout en sirotant un petit verre de pif. Car oui, je le dis et je l’assume: ce TEC n’aura fait l’objet d’absolument aucun effort de ma part. Point d’ostéo, point d’acu, point d’hypnose, point de stim, point de diététique, point d’arrêt du tabac. Tout ça, j’avais déjà testé pour FIV 1, TEC de FIV 1 et FIV 2. Donc vu le résultat, j’ai décidé de redevenir l’épicurienne que j’étais jusqu’à mon entrée en PMA.

Donc après une bonne nuit de sommeil, nous nous sommes levés très tôt pour espérer être à l’heure à notre rdv avec Mme Douceur. Je l’ai trouvé très jolie aujourd’hui et toujours aussi douce. Pour résumer, elle nous surkiffe !! Elle a entre autre chose noté dans son rapport le fait que nous étions deux personnes parfaitement équilibrées et sécurisantes, qui étions en totale symbiose dans notre projet d’adoption. Que la symbiose permettait la venue d’un tiers (l’enfant), et qu’il ne s’agissait pas de fusion. Sur ce, on a eu le plaisir de faire des apartés sur les situations loufoques qu’elle avait déjà rencontré durant ses enquêtes, puis elle a conclu que si elle avait pu, elle nous aurait donné les félicitations du jury. Qu’elle trouvait que nous formions un très beau couple et qu’elle avait été ravie de nous rencontrer !! Il n’en fallait pas plus pour que l’émotion nous gagne.

En sortant des locaux du conseil général, avec Chéri, on s’est regardé tout sourire et on a échangé un baiser qui voulait dire beaucoup…

Ensuite, pour ne pas déroger à notre rituel post adoption, nous sommes allés prendre notre petit déjeuner. Comme il était déjà 9h30, nous nous étonnions de ne pas avoir encore reçu THE coup de fil du labo… Après s’être sustenté, j’ai donc missionné Chéri pour qu’il appelle le labo. J’avais beau me rappeler que ça ne servait à rien, qu’ils nous appelleraient en temps et en heure, qu’on ne maîtrisait absolument rien et qu’appeler ne modifierait pas le résultat final: je devais savoir !!!

Finalement, j’ai compris à demis mots qu’on devait se rendre au cabinet à 11h pour le transfert, parce que notre poussière de vie avait résisté !! Sauf que j’ai un peu compris de travers… Voyant chéri ne poser aucune question et sourire, j’ai fais mes petites conclusions. Et une fois le téléphone raccroché, il m’annonce : « Ils rappellent d’ici 3/4 d’heure, parce qu’ils n’ont pas pu le décongeler hier; du coup, ils ne l’ont fait que ce matin. Ils attendent de voir l’évolution et ils nous rappellent. »

Ok, restons zen…

De ma voix un peu chevrotante, je lui demande alors: « Pourquoi ils n’ont pas pu décongeler comme convenu hier? »

Et lui de répondre: « J’en sais rien… »

WTF??? C’est bien un mec ça !!! Pourquoi je lui ai demandé d’appeler !!! Il ne pose jamais les bonnes questions bordal !!! Bon, je dois admettre qu’à ce moment-là, je n’étais plus franchement paix et amour… J’étais en mode tendue comme un string et j’avais beau essayé de me raisonner, je paniquais.

A 10h30, le téléphone sonne. Je ne voulais pas entendre le verdict, de peur que ce soit une mauvaise nouvelle. J’ai donc refiler l’appareil à Chéri et ai vite compris que le transfert était fixé à 11h15.

Il m’a fallu un moment pour réaliser, parce que j’avais à ce moment-là vraiment commencé à anticiper un échec cuisant…

Après avoir vidé 1/2 litre d’eau, nous sommes arrivés tout sereins au cabinet. Notre Pingu s’est très bien développé et il est très beau, selon la biologiste, Mme Energizer. Dr Bisounours m’a un peu charcuté le col mais nous a annoncé fièrement que tout s’était très bien déroulé. Ils nous ont pronostiqué 40% de chances… Mouais… Wait & see, moi je dis !!

Le truc un peu fou, c’est que la prise de sang devrait avoir lieu le lundi 21 avril, soit le jour du lundi de Pâques !! C’est pas la résurrection de Jésus ça? Bon, ben espérons que ce soit aussi la résurrection officielle de notre Pingu !! Si je suis dans mon année des 33 ans, ça augmente pas nos chances?

Selon Dr Bisounours, on peut venir faire la prise de sang le jour J, car le labo est ouvert pour les urgences. Mais ce n’était pas l’avis de Mme Energizer, qui nous a dit qu’elle comprenait qu’on soit pressé, mais qu’ils seraient ouverts uniquement pour les urgences. Je les ai laissé débattre sur la question en me disant qu’on ferait bien comme on le sentirait à ce moment-là… Si j’ai le courage d’attendre jusqu’au mardi, j’attendrais. Sinon, je ne peut jurer de rien…

Publicités