Mots-clés

, , ,

Bon, je me dois de faire un mea culpa… Après des mois années d’essais infructueux durant lesquels j’ai souvent bitché les forums regorgeant de brillantes dindes en cloque à C1, j’avoue que j’ai craqué ce matin… Nul n’est parfait, me direz-vous, et vous aurez raison !!

Mais il faut que je vous explique pourquoi ce craquage…

Tout a commencé hier. Non, en fait, tout a commencé mercredi 9 avril, le jour où j’ai eu l’immense soulagement et l’incommensurable bonheur de me voir féconder le boule par un Dr Bisounours un peu charcutier pour le coup, mais qui a relevé le défi de déposer au fond de mon utérus rétroversé notre petit Pingu.

Il faut rappeler que ce TEC aura été 100% bio !! Ce qui signifie qu’à l’heure actuelle, point de bonbons choupette pour me donner de faux vrais symptômes. Je ne peux donc analyser que les réactions 100% bio de mon corps… Vous me direz, au moins, si réaction il y a, ça peut être encourageant, vu qu’on ne peut pas mettre ça sur le dos des bonbons choupette !! Sauf que ça n’est pas si simple… Vous savez comme moi que le cerveau humain est très fortiche pour somatiser, en s’inventant des symptômes ou des maladies qui n’existent que dans notre imagination.

Mais hier, j’ai commencé à googliser « symptômes 8 DPO ». En me disant qu’après tout, mon Pingu étant un J5, techniquement, j’étais donc à 5 + 3 DPO !! Euh, vous pensez qu’il est bon mon calcul? Très vite, une petite voix est venue me raisonner en me disant: « Ma chérie, t’es pas rendue si tu commences à googliser maintenant !!! »

J’ai donc pris ma voiture pour fuir aller rencontrer la banquière. Point de rapport ici, mais on commence à se relancer dans la 375ème tentative d’achat immobilier: non pas qu’on n’ait pas les fonds, mais on hésite beaucoup… Quelque part, on est très attaché à notre liberté et acheter, c’est aussi se mettre un boulet au pied pour quelques années… Bref, j’ai ensuite poursuivi mon chemin, pour aller passer la fin d’aprem et la soirée avec Mr & Mme PAG, où j’ai retrouvé Chéri.

Ce matin, après quelques courses, une envie irrépressible de retourner sur Gogole m’a submergé. Me voilà en train de consulter Oféminiais et Doctissimarde pour lire la liste de TOUS les symptômes détaillés des grognasses enceintes entre C1 et C5. Il y avait en moi une petite voix qui m’incitait à me dire: « Arrête de te faire du mal pour rien!! Tu ne ressens rien et tu focalises tellement sur ton bide que du coup, tu t’inventes des trucs!! » L’autre avait tendance à me sussurer: « Et si jamais… » Je ne vous cache pas que ça ne m’a pas fait avancer d’un iota dans mes questionnements: « Pregnant or not pregnant? »

Bon, et moralement, comment je me sens à 5 + 4 DPO aujourd’hui? Ben en fait c’est très étrange. Je suis absolument ravie de m’imaginer porter peut-être la vie!! Et quelque part, je me dis que quelque soit le résultat, j’aurais eu cet espoir que rien ni personne ne pourra jamais m’enlever, au moins l’espace de quelques jours …

En même temps, je garde à l’esprit que tout est possible, le meilleur comme le pire. Je n’essaye pas d’anticiper sur la façon dont je vais gérer un potentiel échec et j’accepte la possibilité d’éventuellement m’effondrer, sans aucune inquiétude, puisque j’ai toujours su me relever !!

Mais ce qui domine surtout, c’est cette furieuse envie que cette fois soit la bonne. Si seulement je pouvais faire quelque chose pour obtenir ce putain de taux positif !!! Sauf que je sais, et j’essaye de l’accepter: JE NE MAÎTRISE RIEN DE RIEN…

 

Publicités