Mots-clefs

, , ,

Vous savez quoi? J’avais l’impression d’avoir coupé avec internet depuis une éternité !! Puis j’ai regardé de quand date mon dernier article et je me suis dit: « Ma pauvre fille !! Seulement une semaine sans écrire: c’est pas ce qu’on peut appeler une éternité! »

Mine de rien, je crois que l’être humain (enfin surtout nos générations) a une notion du temps complètement faussée… Surtout dans la catégorie des pmettes. On gère difficilement la frustration et les échecs, ce qui nous rend bien impatientes. Du coup, on ne s’accorde aucun répit, et on court après le temps, comme pour avoir une vague impression de maîtrise. C’est ça!! On cherche à agir sur le temps qui passe, sauf qu’il faut bien admettre qu’on aura beau chercher à courir plus vite, ça ne changera pas grand chose à la donne. Au pire, on finira vidée de toute énergie, résignée dans notre combat, au mieux, on finira juste essoufflée.

Bref, où en sommes-nous? Nulle part.

On a finalement décidé de ne pas faire la biopsie via matric*lab pour le moment. Après lecture de nombreux témoignages, il s’avère que ce n’est pas miraculeux et que finalement, rien n’exclu la possibilité que les réussites consécutives au traitement ne soit pas imputable uniquement à la chance, comme toutes celles pour qui ça finit par marcher sans matric*lab un jour… Et puis, il y a aussi beaucoup d’échecs, donc bon, pas envie de foutre 400€ en l’air pour le moment !

D’ailleurs, on n’a pas non plus décidé de faire la biopsie « classique » en enchaînant sur fiv 3. On hésite… Je crois qu’on en a marre marre marre !! On sort de 7 mois de pause et pour autant, on est déjà épuisé à l’idée de rentrer de nouveau dans toute cette marde: examens, traitements, prises de sang, anesthésie générale…

Et puis, on est un peu frileux, parce que mon père m’a fait douter… Quand je lui ai annoncé qu’on allait faire la fiv 3 en mai, il s’est exclamé: « Ah ben nan !!! Pourquoi vous attendez pas après le mariage? »

Et sur le coup, je lui ai répondu: « Ben parce qu’on attend depuis bien trop longtemps déjà! » Toujours cette notion de temps…

Sauf qu’après réflexion, je me suis dit: si on fait la fiv 3 et qu’il y a échec (comme d’habitude), ça ne changera rien ! Sauf que si, pour une fois, le miracle se produisait, ça impliquerait qu’avant les 3 mois fatidiques: je prenne l’avion, je cours par monts et par veaux pour organiser en 2 semaines chrono notre mariage qui se déroulera à 10000 km de chez moi, je m’interdise la moindre coupette de champ’ et que je sois stressée à l’idée de perdre ce bonheur naissant.

Je vous vois bien, vous qui êtes montées dans le train !! Vous avez tant de mal à être sereines… Et je le comprends tellement !! Du coup, il ne faut pas se leurrer: je ne brillerais sûrement pas non plus par ma sérénité quand le St Graal sera entre mes mains.

Et pi admettons que, comme certaines, je me retrouve alitée dès le début de grossesse cause ouverture précoce du col ou autre joyeuseté: comment je fais pour prendre l’avion et aller me marier moi???J’annule tout à la dernière minute, comme dans les mauvais films américains?

Bref, on ne sait toujours pas quoi faire et je crois que c’est le cadet de mes soucis…

Pour le moment, je me noie dans le travail. J’ai repris jeudi dernier, dans la joie et la bonne humeur. En seulement 6 semaines, c’est dingue le nombre de gros ventres qui ont poussé chez les mères de mes élèves !! Je suis complètement cernée… Même pas mal !! Et quand Wilson, après m’avoir annoncé que maman attendait un garçon, a ri en me demandant: « Et toi maîcresse, c’est quoi? », j’ai juste souri en disant: « Mais moi je n’attends pas de bébé petit con!! »

En tout cas, pour le moment, je n’arrive pas à prendre de décision, mais je revis et ça me fait drôlement du bien !! J’aspire vraiment à ne plus penser, bouffer, dormir, respirer en mode pma. JE VEUX VIVRE !!!!

Je vais donc profiter de la vie, au moins jusqu’au 7 mai, date prévue pour la possible biopsie « classique » de l’endomètre…

A suivre…

Sinon, sachez que je pense fort à vous. Je ne vous lis pas avec la même assiduité, parce que j’ai besoin de m’éloigner un peu de la pma, mais vous êtes toujours dans mes pensées. Demain, promis, je prendrai le temps de rattraper mon retard !

Publicités