Mots-clefs

, , ,

La vie, et ses aléas, peuvent parfois vous éloigner des personnes qui vous étaient chères à une période donnée. A l’inverse, elle peut vous rapprocher de personnes dont vous vous étiez éloignés sans véritable raison.

Vous souvenez-vous de ma BFF? Il y a quelques mois, elle m’annonçait qu’ils essayaient d’avoir leur 2ème enfant, mais qu’elle avait enchaîné 2 fausses-couche. Je me souviens que ça m’avait beaucoup touché et que je m’étais de suite beaucoup investie pour lui donner des pistes d’exploration. Puis, quelques temps plus tard, elle m’a téléphoné en m’annonçant, très émue, qu’elle ne serait probablement pas présente à notre mariage (c’est balo en tant que témoin!), parce qu’elle était en cloque… Alors, comme toujours, j’ai complètement nié le petit pincement au cœur que je ressentais pour me comporter en véritable amie. Je l’ai rassurée, je l’ai félicitée, je l’ai déculpabilisée.

Depuis, je n’avais plus aucune nouvelle. Elle n’avait pas cherché à savoir comment s’était passé notre voyage de noces, ni même comment s’était passé notre dernier TEC. Je lui en voulais un peu, mais je me disais que ce n’était pas plus à elle qu’à moi de donner/prendre des nouvelles.

Récemment, elle est sortie de son silence. Par mail, elle m’a raconté sa grossesse, les réactions de son aînée, les difficultés, etc… Puis elle m’a demandé où nous en étions dans nos essais, en précisant qu’il ne fallait pas qu’on se mette de pression. En lisant ces mots, ça m’a drôlement gavé !!

Elle m’a aussi annoncé que toute sa famille, que j’ai longtemps considéré comme ma 2ème famille et qui est logiquement invitée au mariage, n’a pas répondu à notre invitation car ils attendent d’en savoir plus sur l’accouchement. Non mais WTF??? Parce que ses parents, son frangin, sa frangine et sa belledoche vont lui tenir la main dans la salle d’accouchement? Rappelons qu’elle est quand même sensée pondre la veille de notre union…

Du coup, je ne comprends pas et ça m’agace. Quand bien même elle accoucherait la veille ou le jour J, qu’est-ce qui empêche ces gens, que je considérais vraiment comme ma 2ème famille, de faire un aller-retour express juste pour assister à l’un des plus beaux jours de notre vie?

Bref, je n’avais jamais pris le temps de répondre à ce mail, parce qu’à vrai dire, je ne savais pas trop quoi dire. J’ai bien essayé de l’appeler depuis, sans succès. Hier, quand le téléphone a sonné, je me suis dit: « Et marde! » Mais j’ai répondu, avec le sourire. Et là, ça a été un festival !! Du coup, j’ai adopté l’attitude de la nana qui va super méga bien et qui dit tout ce que l’autre a envie d’entendre, tout en pensant intérieurement que la vie nous a bien éloigné…

Dans le désordre, elle m’a parlé de sa grossesse difficile, de cette immense fatigue, en comparant à sa 1ère grossesse. Puis elle m’a demandé où nous en étions, en s’intéressant pour la 1ère fois à nos démarches d’adoption (enquête terminée depuis janvier au passage, mais bon…). Elle m’a assuré que le fait qu’on fasse plein de projets était très positif et que c’est souvent quand on y pense le moins que ça vient ! J’ai rétorqué qu’en même temps, ça n’était pas une règle établie et que de toute façon, on ne se projetait pas dans un achat immobilier ou un mariage en espérant que ça débloque quoique ce soit. Mais elle a insisté en disant que « peut-être, mais quand même… »

Elle a enfin évoqué notre mariage, en justifiant le fait que sa famille ne nous avait pas donné de confirmation car « Tu comprends (nan, j’ai un peu de mal sur ce coup!), ça dépend de la date d’accouchement. Si j’accouche 15 jours avant, on viendra, mais sinon… Et puis, je serai contente de les avoir pour m’aider un peu à la maison avec l’aînée.  » J’ai eu envie de dire: « C’est pas parce que t’es en cloque que la vie s’arrête de tourner et que tout doit tourner autour du messie à venir! », mais j’ai répondu: « Je comprends bien qu’il y a des priorités dans la vie. Il y a de jolis moments qu’on ne peut pas rater. » Et là, j’ai pensé que c’était un peu équivoque, donc j’ai rajouté comme une pauvre conne que je suis: « Quand je parle de jolis moments à ne pas rater, je parle de toi hein, pas de mon mariage! »

Putain, Julys !!! Parce que ton mariage passe après cette naissance? Nan mais il n’y a même pas de comparaison à faire marde de marde !!! Ce sont 2 jolis moments, mais je ne vois pas pourquoi il y a une priorité à donner à l’un ou à l’autre. T’es en cloque, grand bien te fasse !! 3 ans qu’on essaye en vain. T’es sensée mettre bas la veille de notre mariage, ce qui compromet ta présence. Ok, grand bien te fasse ! Mais que toute ta cougnasse de famille choisisse de rater notre mariage sans envisager une seconde de venir avant ou après voir le messie (selon la DPA), ça me dépasse !!

J’ai donc précisé qu’on devait donner le nombre définitif des invités une dizaine de jours avant et que du coup, ça devrait le faire. Mais que je devais quand même voir avec le traiteur, parce que rajouter 10 personnes 10 jours avant, ce n’est pas comme rajouter 2 personnes… La vérité, c’est que du coup, je n’ai plus du tout envie, quoiqu’il se passe, de voir sa famille au mariage !! Et vu qu’on a fixé la date butoir pour les confirmations de présence au 15 juin, si d’ici là ils n’ont pas daigné nous contacter, on leur dira que c’est trop tard. Peste, moi? Jamais !!

Moralité: la vie nous éloigne parfois des personnes qu’on a aimé un jour…

 

 

Publicités