Mots-clefs

, , , ,

Aujourd’hui, je me suis réveillé aux aurores. 4h45: mon cerveau entre en action. Il faut dire que cette journée était inscrite sous le signe de l’hyperactivité et de la combativité. Entre la fin de l’année et tout ce que ça implique (déménagement rangement de la classe, passation/correction des évaluations, répétition du spectacle de fin d’année, etc…), l’aller-retour express à la pharmacie pendant la récréation du matin, la biopsie pour MatriceL*b, le spectacle des enfants, les rdv avec les parents… C’est quand que je respire???

Sinon, en vrac, ça donne ça…

Parenthèse adoptive :

J’ai mis à profit mon réveil matinal pour écrire un mail à Mme Bienveillante, l’éducatrice en charge de notre évaluation pour l’agrément. Petit rappel: elle nous a posé 2 lapins d’affilé, et je l’ai un peu en travers de la gorge. Du coup, je me suis dit que je devais lui confier notre déception, parce que je ne sais pas garder les choses pour moi. Je devais l’envoyer ce soir, mais elle nous a devancé en appelant Chéri dans l’après-midi. Elle nous propose un rdv le 9 juillet et nous passerons finalement en commission le 31 juillet, alors que c’était inespéré puisqu’il ne devait pas y avoir de commission !! La routourne aurait-elle commencé à entrer en action??? Elle a également insisté sur le fait que Mme Douceur (la psy) nous avait mis un avis très favorable (ce qu’on savait déjà) et a reconfirmé qu’elle irait dans le même sens. Qu’en gros, on aurait un dossier béton (et ça, vraiment, ça fait juste fondre de plaisir…).

Parenthèse pmesque:

Mon nouveau médecin traitant m’ayant prescrit des suppo antalgiques pour la douleur, en vue de la biopsie, j’ai donc eu le plaisir de m’introduire l’engin dans l’anus dans les toilettes de l’école !! Je te laisse imaginer la scène… Nan, en fait, n’imagine pas… Et quand j’ai lu sur la boite que le dit suppo contenait de la caféine et de l’opium sec, je me suis dit qu’avec ça, je devrais avoir ma dose de shootage !! Surtout ajouté aux 4 spasfons que j’ai gobé dans la matinée avant d’y aller. Vous verrez plus tard que finalement, je n’en n’avais pas du tout besoin…

A 11h30, pause déjeuner centre AMP. Heureusement, Chéri m’a accompagné et m’a récupéré armé de sandwiches. Arrivés sur place, j’ouvre la porte. Ô joie, ô bonheur: la salle d’attente est bondée de dindes en cloque !! Là, je me dis intérieurement qu’à un certain stade de la grossesse, bordel, elles pourraient retourner chez leur gynéco de ville ces grognasses !! Sachant que ces bébés ne sont sûrement pas tous issus de la PMA en plus… M’enfin… (J’essayerais de m’en souvenir si par chance un jour je suis enceinte.)

Par contre, j’ai aperçu une nana que j’avais déjà croisé lors de précédentes tentatives, et elle arborait un joli petit bidon arrondi. Ca m’a reboosté un peu du coup !

Bref, après 1h30 de posage de boule dans des sièges juste top confort (tu l’entends l’ironie?), nous voici dans le bureau du Dr Dino (à 13h donc). Dois-je préciser que l’école reprenait à 13h et que la kermesse commençait à 14h??????? (Il faudra quand même que je partage avec toi les lectures hautement philosophiques que j’ai eu le loisir d’avoir durant l’attente…)

Là, un grand moment !! Il avait l’air content de nous voir. En vrai, je crois que Dr Dino nous kiffe grave… Bref, le voilà en train de nous expliquer qu’on aurait dû revenir à J10. WTF????? On m’avait dit J21 bordel !!!!! Il retourne le problème dans tous les sens et nous dit que pour procéder à la biopsie, il aurait fallu qu’on cible l’ovulation et que là, c’est mort, en s’étonnant qu’on ne nous l’ait pas dit au téléphone. Quand je dis « on », en fait, il parle de sa femme, accessoirement sa secrétaire, qu’il convoque manu militari dans son bureau pour la gronder.

Finalement, on n’a ptet pas fait la biopsie, mais on est ressorti regonflé à bloc. Pour commencer, il a repris tout notre dossier et a tout décortiqué et ENFIN, nous avons l’impression d’avoir eu des réponses et d’avoir été entendus !!

1. Pourquoi on a eu autant d’embryons fragmentés lors des 2 premières tentatives? Probablement parce que mes ovaires manquent d’oxygène. Du coup, il envisage un protocole long pour la prochaine tentative, avec Déca et 28 jours de piquouzes. Bref, il m’a vendu du rêve en barre quoi. L’idée de changer de protocole me plait bien. Si les autres n’ont pas marché, autant tenter quelque chose de nouveau !!

2. Pourquoi on a eu autant de pertes pour FIV 1? Pourquoi seuls les ICSI ont marché? Probablement parce que mes ovocytes sont trop « coriaces ». D’ailleurs, il n’a pas compris pourquoi, pour FIV 2 1 bis (merci la GEU!), alors qu’ils étaient censés ne faire que des ICSI, ils n’ont finalement fait qu’une FIV « classique ». Il a dit: « La prochaine fois, on fera que des ICSI et picétout! » et j’ai aimé qu’il soit aussi affirmatif…

3. Pourquoi mon prélèvement vaginal n’est pas top? Bon, là, aucune réponse !! Il a pesté contre le labo qui n’a pas précisé d’où venait le problème et a dit qu’il verrait avec eux. (M’est avis qu’ils vont se prendre une charge !)

4. L’AMH, à 2.5 (j’ai oublié de vous dire…), ça n’a pas eu l’air de le perturber. Il a dit: « C’est correct ».

5. Ensuite, arrive le grand moment !! J’ose imposer notre désir d’investiguer du côté de Chéri, en demandant qu’on teste la fragmentation de l’ADN et la décondensation de la chromatine. Il assure qu’avec les bons spermos précédents, c’est inutile, mais qu’après tout, si on insiste, pourquoi pas. Là, je lui demande comment exclure la possibilité d’un varicocèle. Et il répond, devant un Chéri désabusé: « Ben je vais vous le dire tout de suite ! Venez me montrer vos testicules qu’on vérifie s’il y a des petites veines! » Dégoûté, Chéri va montrer ses bijoux de famille à un Dr Dino amusé et dit: « Ben néna point de varicocèle là-d’dans! »

En sortant, Chéri m’a confié qu’il avait dû se retenir pour ne pas éclater de rire, parce qu’il parait que Dr Dino est plutôt chatouilleux lorsqu’il procède à une palpation de burnes !! Il s’est aussi dit que ça faisait pour toutes les fois où il m’a ausculté en 2 ans…

En conclusion, vu que la biopsie c’est foutu pour cette fois, il m’a proposé de prendre dès aujourd’hui un vasodilatateur (Pent*xifylline) + Toco 500 + acide folique, en nous disant que de toute façon, sur les 3 dernières femmes qui avaient eu un retour de Matric*Lab, ils avaient toujours préconisé le même traitement ! Alors on s’est dit qu’après tout, si ça m’évitait l’examen juste trop glop et qu’en plus on économisait 400 boules, ça valait sans doute le coup de le tenter comme ça.

Et si ça ne marche pas, ben on envisagera la biopsie après FIV 2 bis…

Voilà, voilà, voilà !! Je pense que je vais quand même négocier pour faire une biopsie classique avant la prochaine tentative, pour booster un peu le bouzouk.

Parenthèse scolaire:

Cette semaine a été riche en émotion… J’ai dit adieu à quelques uns de mes élèves, partis prématurément en vacances. Ca m’a beaucoup touché, parce qu’avec ce qu’on a partagé ensemble cette année, avec la disparition de K., je me rends compte que j’ai rarement été aussi attachée à des petits…

Du coup, quand plusieurs personnes sont venues me voir pour me dire que, malgré le couac du son en milieu de chorégraphie, ils avaient trouvé la prestation de mes élèves excellente, j’ai été fière !! Fière d’eux, avant tout, et un peu fière de moi aussi…

Parenthèse chatesque:

Hier, on a cru avoir perdu un autre chat. Et je me suis dit que finalement, les chats, c’est sans doute comme les gamins: plus t’en as, plus c’est source de soucis !! Cette petite mésaventure m’a permis d’ouvrir les vannes. J’ai pu exprimer à Chéri tout ce que j’avais sur le cœur en ce moment. Cette impression de ne plus être actrice de ma vie. De regarder les poisses s’accumuler en attendant la prochaine. Comme si j’étais une marionnette et que mon avenir était entre les mains de tierces personnes (les docs de PMA pour l’enfant; les propriétaires pour la maison; le vétérinaire pour le chat; le rectorat pour le taf). Et dans tout ça, moi, qu’est-ce que je peux faire, si ce n’est fermer les yeux et attendre que ça passe???

Donc hier, quand Mimine a décidé de dépasser largement le couvre-feu, je me suis assise dehors en pleurant silencieusement. J’ai pleuré pour elle et pour tout ça aussi… Elle a dû entendre mes pleurs, parce que, quand je suis rentrée en me disant que j’allais aller me coucher, résignée, elle a fini par venir gratter à la porte.

Parenthèse finale:

Je prends une profonde respiration pour vous dire que j’ai passé ENFIN une bonne journée. Alors je sais mon équilibre encore fragile et je ne peux pas dire que j’ai fait le plein de bonnes énergies et d’espoir retrouvé, mais j’ai pu respirer de nouveau… Bien sûr je reste prudente, sur le qui-vive. Parce que je sais à quel point la marde peut être vicieuse et s’inviter sans préavis.

Mais tu sais quoi? J’ai passé des mois à attendre que la maison se remplisse de rires d’enfants, et aujourd’hui, le plus beau rire qui a éclaté, toute modestie gardée, je crois que c’était le mien… Je ne l’avais plus entendu depuis déjà trop longtemps…

**************

EDIT:

Au moment où je postais ce billet, ma témoin préférée m’a appelé… Je suis encore avec elle, mais je dois vous l’annoncer, parce qu’au vue de ma conclusion, c’est quand même trop LOL: elle m’annonce qu’elle est enceinte et alitée… Je risque donc de ne plus avoir de témoin si ça continue à ce rythme-là !! Quand je vous dis que je suis porte-bonheur…

J’ai pas bien fait de rester sur le qui-vive?

 

 

 

 

 

 

Publicités