Aujourd’hui est une journée qui aurait dû bien commencer. Dans l’idéal, je serais allée chez mon ami dentiste pour qu’il m’aide à avoir un sourire ultrabright le jour du mariage. Je serais ensuite rentrée à la maison pour commencer à confectionner la confiture pêche-orange-fruits de la passion que nous allons offrir le jour J en remplacement des dragées dégueulasses. Puis, je me serais plongée dans la décoration du mariage, avec ces si jolis marque-place que j’ai imaginé avec ma petite tête.

Au lieu de ça, j’ai reçu un sms. Tu sais, le genre de message qui te plombe ta journée !! J’en avais reçu 1 un peu comme ça il y a quelques mois, quand on m’a annoncé la noyade du petit K… Ben là, en substance, ça donnait ça:

« Vous l’avez dans le cucul parce qu’à la rentrée, vous ne serez pas avec vos collègues si sympas et vous changerez encore de classe, passant de la maternelle à l’élémentaire, pour la 7ème année consécutive. Bien à vous! »

Là, vous savez quoi, j’ai même pas été surprise !! Oui, j’ai quitté l’école en me disant que peut-être cette putain de Routourne était en train de se sortir les doigts du boule. Oui, j’ai pris la liste de mes futurs élèves, leurs si mignonnes photos, en rechignant un peu à l’idée de prendre les clés de la classe. Mais devant l’insistance des collègues, qui me disaient que ça allait me porter chance, j’ai cédé pauvre conne que je suis… Le jour de la rentrée, c’est donc le cœur fendu que je vais devoir retourner dans mon école pour ramener tout ces objets de l’espoir…

Il n’en n’aura pas fallu plus pour que mon Surmoi cesse de fonctionner. Non, parce que pour la petite histoire trop LOL, c’est une stagiaire prolongée à cause de son putain de congé maternité qui a eu MON poste (tu sais, celle qui se plaignait de devoir faire une écho endo et qui est tombée en cloque par accident du 3ème… Une fille, alors qu’elle avait déjà 2 beaux garçons! La même qui un jour m’a dit, alors que je lui parlais de nos difficultés: « Ah oui, l’horloge tourne! Il ne faut pas traîner…« ).

Du coup, aux grands maux les grands remèdes, j’ai pété un boulon et j’ai écrit à mon administration ce qui suit:

« Bonjour,

C’est un peu désespérée que je vous contacte concernant mon affectation à la rentrée prochaine. Je viens d’apprendre par mon syndicat que je serai a priori affectée à l’école élémentaire publique R. M.
 
Or, le jour des vacances, j’ai été contactée par mon inspection, qui m’a annoncé que je restais sur mon poste, à l’école maternelle G. T. Il est évident qu’en 7 ans de service, l’idée de conserver mon poste 2 années consécutives pour la première fois me réjouissait au plus haut point!
 
J’ai d’ailleurs été contactée par ma décharge de temps partiel à G. T., le jour des vacances. On m’a déjà communiqué la liste de mes élèves, leurs photos… Et aujourd’hui, j’apprends que le poste a été confié à une PES qui est prolongée en raison de son congé maternité, alors même que je lutte depuis des années pour moi-même être mère…
 
J’ai vécu une année  scolaire riche en émotion, avec la disparition du petit K. C’était mon élève… Mon courrier de ce jour n’est pas très académique, mais j’ai besoin de vous parler avec mon cœur et mes tripes…
 
Etant en REP+, j’avais cru comprendre que la circulaire stipulait qu’il était impossible de placer des PES dans ces écoles…
 
Quoiqu’il en soit, je vous ai transmis récemment des certificats médicaux stipulant qu’il serait préférable que je sois affectée dans la ville du P. Je vous remercie donc d’avoir tenu compte de ma demande.  Néanmoins, si vous avez la moindre possibilité de m’affecter à l’école maternelle G. T. à la rentrée, je vous supplie de bien vouloir le faire. Il en va de mon équilibre psychologique…
 
Il est évident que si on ne m’avait rien annoncé le jour des vacances, je ne me serais pas projeté, mais là, c’est particulièrement difficile de me laisser espérer le poste que j’espère tant pour mieux me l’enlever par la suite.
Julys974″
Voila, voila, voila !!! Ca, c’est fait !! Rien à péter des conséquences !! Il faut juste qu’ils comprennent qu’on n’est pas que des pions et qu’ils bossent aussi avec des êtres humains bordal de marde !!!
Bien entendu, je ne me fais pas d’illusions… Je vais donc aller chez mon ami dentiste, en essayant de sourire. Je vais rentrer faire ma petite confiture, en essayant d’y prendre du plaisir. Et je vais me noyer dans notre déco de mariage, parce que c’est la plus jolie lueur du moment, celle dont personne ne pourra me priver…
Publicités