Mots-clefs

, , ,

Aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi, j’ai repensé à ce jour où, en toute innocence, je m’étais rendue dans la pharmacie située en face du centre AMP. C’était la première fois qu’on mettait le mot « stérilité » sur mon cas !! La gourdasse de pharmacienne me disant que mon 100% stérilité serait bien sur la carte, « Donc pas de soucis pour les prochaines fois », me lâche-t-elle avec son sourire ultrabright.

A cette époque, je démarrais les IAC. J’étais remplie d’espoir et d’innocence… J’aurais pu déplacer des montagnes !! Mais cette grognasse de pharmacienne ne savait pas qu’elle était aussi devin à ses heures perdues et que bien des mois plus tard, je m’apprêterais à vivre encore une prochaine fois…

On n’est pas si nombreuses à atteindre le carré très sélect réservé aux galériennes de 1ère classe (on est des VIP, les filles, je vous le dis!): celles qui disent adieu aux stim simples, IAC ou FIV 1 et 2. Heureusement d’ailleurs !! Parce que si on réfléchit bien, on est déjà trop nombreuses…

Alors oui, bien entendu, il n’y a pas d’échelle dans la douleur et je crois qu’on se doit d’accueillir la souffrance d’une pmette qui débute comme la souffrance de n’importe qui d’autre. L’idée n’est pas de mettre nos parcours en compétition: « Han, t’as vu, moi j’ai 1 FIV de plus que toi au compteur, donc je suis plus à plaindre !! Shut up please !! » (en mode infertile aigrie). Mais force est de constater que le temps passant, l’innocence et les espoirs des débuts laissent place à une peur exacerbée de sortir de ce parcours le ventre et les bras vide. Cette crainte grandit forcément à mesure que le temps et les essais passent…

Je me souviens comme hier de l’échec de FIV2. Celui-là même qui m’a amené ici, sur la blogosphère. Jusqu’à la FIV 2, j’y croyais. Ce n’était qu’une question de temps. Alors j’ai tout donné pour qu’elle fonctionne !! Acupuncteur, ostéopathe, hypnose, sport, arrêt de la clope, j’en passe et des meilleurs. Au final: RAS !! Nothing. Nada. Niente. Zéro pointé.

Pour cette tentative, on a ouvert les résultats pour la première fois ensemble, avec Chéri… Abasourdie, je n’ai pas réagi, quand Chéri, de son côté, a fondu en larmes. Les jours suivants, tout s’est écroulé autour de moi. Je crois que j’ai vraiment touché le fond… Je me suis sentie incomplète, vidée, déçue, en colère et surtout, terrifiée !!! Terrifiée à l’idée qu’il ne me restait plus que 2 essais. Terrifiée à l’idée de finir ma vie en tête à tête avec Chéri. A tel point que quand il n’a pas assuré un cachou pour me soutenir, malgré mon mail de détresse qui l’implorait de m’aider à surmonter cette nouvelle épreuve, j’ai cru que définitivement, la PMA aurait la peau de notre couple et peut-être aussi de la mienne.

Alors j’ai pris une looooongue pause. Je me suis remise à fumer. Puis, doucement, à sortir. Puis, finalement, à revivre !!!

Plusieurs d’entre vous m’ont parfois dit que j’avais une grande sagesse. Je ne crois pas. Je crois par contre que les énormes uppercuts que je me suis pris dans la tronche depuis que je n’étais qu’une enfant m’ont appris à relativiser et à rebondir plus vite, peut-être…

En tout cas, je suis loin d’être parfaite et je pense avoir sans doute été maladroite parfois, sans le vouloir. J’ai sans doute blessé des personnes qui ne le méritaient pas, mais je crois qu’on n’a pas à culpabiliser. Chacun mène sa barque comme il peut, en essayant de prendre les meilleures directions possible.

Ce qui est sûr, c’est que même si je n’ai jamais feint de me réjouir pour l’une d’entre vous, il est des victoires qui ont une saveur toute particulière pour moi… Je pense à celles de Mrsf, Dame Lapin, 28JEDB. Qu’est-ce que j’ai chouiné à l’annonce de leurs résultats positifs !!! Parce que oui, grâce à ces victoires-là, on sait que l’espoir est toujours permis et qu’on peut y croire, jusqu’au bout.

Ce mail est un peu décousu, mais je suis triste de lire des nouvelles peu réjouissantes aujourd’hui. J’ai d’ailleurs une grosse pensée pour Carotte et Titine.

Et puis, je dois l’avouer: ce train me gave, à force d’en entendre parler et de jamais le voir (c’est pas plutôt un train fantôme?!). Je propose donc qu’on passe à un autre moyen de locomotion. Parce qu’après tout, peu importe le transport, l’essentiel c’est le point d’arrivée n’est-ce pas?

On espère toutes arriver à bon port (autrement dit: ne plus dormir, torcher des fesses toutes roses, essuyer du vomis, pisser la porte ouverte pour écouter ce qui se passe, etc…).  Donc je propose solennellement que nous nous retrouvions tous/toutes au port, pour prendre le prochain bateau !! Une croisière: voilà ce dont on a besoin !!!

Et sur ce port, on va s’encourager, espérer, se marrer et pleurer parfois !! Ca nous changera du quai… D’ailleurs, en septembre, j’ai ouïe dire qu’un gros bateau allait débarquer… Alors les girls, parés à embarquer? En eaux troubles, soit, mais l’essentiel c’est de naviguer !!

Donc, mes chères Carotte, Marivalou, Titine, Pépette, Little Wife, Kiftsgate et ILGC, pour notre 3ème et dernière (parce qu’elle va marcher!) FIV: en avant Guingamp !!!!!!!!!!!!!! Voilà l’état d’esprit à adopter:

Evidemment, je pense aussi à vous toutes, en stim simple, IAC ou début de FIV, qui attendez aussi au port…

Quoiqu’il en soit, je vais passer du coq à l’âne, mais je tiens à vous parler d’une cause qui me tient à cœur, mais que j’ai tardé à évoquer. J’avoue qu’en fait, sans le dernier article de Flhope, je n’aurais sans doute pas pris le temps de m’y intéresser davantage… Et pourtant, quelle jolie cause !!

Oui, on a toutes la tête dans le guidon et nos propres difficultés à gérer, mais quand Bamp est né, il y a un peu plus d’un an, il y avait un réel élan de solidarité !! Les propositions et idées fusaient !! Puis doucement, chacun a repris sa petite vie pépère pmesque…

Qu’on soit monté dans le train bateau ou non, on est tous concernés par l’infertilité. Je crois qu’on aura le droit de se plaindre réellement le jour où on se battra véritablement pour faire évoluer les choses. Si on reste attentiste, en attendant que d’autres se battent pour nous, on n’ira pas loin et on n’aidera pas la cause à avancer… Ce Perpignan-Dunkerque en VTT, c’est une super idée !! Quand d’autres, en leur temps, ont fait une marche pour mobiliser des milliers de personnes, eux vont pédaler… Et ils ne sont pas tous concernés directement par l’infertilité !! Mais ils vont le faire: pour eux, pour nous, pour vous !!

Alors ça mérite bien une petite contribution… Si 441 personnes donnaient 5€, le défi serait relevé !! Et ça permettrait d’aider l’association à avancer, au rythme des VTT.

Quand quelques jeunes banlieusards ont lancé l’idée de la marche pour l’égalité et contre le racisme, en 1983, personne n’aurait pu imaginer l’élan de solidarité que ça allait soulever !! Eux-mêmes ont été surpris… Alors parlons-en, soutenons-les, agissons !!

https://www.helloasso.com/associations/collectif-bamp/collectes/dunkerque-perpignan-en-vtt

 

 

 

 

 

 

 

Publicités