Mots-clefs

, , ,

Ces derniers jours ont été intenses !! Alors qu’on s’était juré qu’on ne sortirait pas du week-end avec Chéri, parce qu’on avait grand besoin de se préserver (rapport aux vacances marathoniennes qu’on vient de passer), on n’a pas été fichus de décliner les invitations qu’on a reçu. On a un peu de mal à refuser une soirée arrosée: c’est notre plus gros défaut !!

Du coup, quand samedi j’ai eu un choix cornélien entre une sortie et le passage anticipé de l’infirmier à domicile, j’ai choisi de ne pas privilégier la PMA !! Marde hein !! Encore une fois, quand on fait tout bien, ça marche pas forcément. Alors sans parler de tout faire mal, disons que je me mets moins de pression et que je choisis la vie plutôt que l’attente. Bon, il n’est pas passé avec 3h d’avance non plus hein !! Juste avec plus d’1h par rapport aux autres jours…

Pour vous dire comme je suis relâchée, j’ai aussi complètement zappé d’aller chercher le déca commandé il y a quelques jours à ma pharmacie de quartier. On a vraiment eu de la chance que la pharmacie du centre commercial proche de chez nous en est, parce que sinon, dimanche, on aurait été dans une marde noire !!

Bon, j’avoue, je culpabilise un peu de prendre tout ça avec sans doute un poil trop de légèreté. Et, en vous lisant, j’ai décidé de commencer à être sérieuse. J’entends par sérieuse le fait d’arrêter d’ingérer n’importe quoi, de ne plus toucher une clope et de ne boire que du vin de temps en temps.

C’est déjà vraiment énorme comme effort, je vous assure !!

Pour le vin, je tiens à préciser que l’infirmier anesthésiste qui m’avait reçue pour me prodiguer des conseils nutritionnels en vue de la FIV 2 (conseils que je n’avais jamais appliqué jusqu’à aujourd’hui…), m’a dit qu’un verre de vin par jour était particulièrement bon pour la vascularisation de l’utérus. Je n’en suis pas à un verre par jour, mais du coup, quand j’en ai envie, je culpabilise beaucoup moins.

Il m’avait aussi recommandé de privilégier l’huile de colza (1 CS/jour avec les légumes cuits), l’huile de pépin de courge (1 cuillère à thé/jour), et l’huile d’olive à volonté . Il m’avait même donné une recette que je n’ai pas encore osé tester, mais qui aurait des vertus anti-oxydantes. Allez, pour toi, c’est cadeau: 1 CS d’huile de colza + 1 cuillère à thé de curcuma + poivre.

Pour continuer sur ses conseils avisés et parce que ça peut toujours être utile à quelqu’un, il m’avait demandé de manger 200 g de légumes/jour minimum, ainsi que des fruits à gogo, du pain complet (6 tranches/jour) et surtout du poisson 2 fois/semaine (type sardine, maquereau, thon albacore…).

Le chocolat est autorisé, mais seulement à 70%, en se limitant à 2 carrés/jour.

Alors oui, il ne faut pas être intégriste de la bouffe !! Mais je me dis que ça ne mange pas de pain d’essayer de fournir quelques efforts pour améliorer mon hygiène alimentaire… Et surtout, ça fera du bien à mon bide !! Au bout de 23 jours de piquouzes, on dirait que je suis enceinte de 4 mois !!! Au secours !!!!!!!

Bon, sinon, pour continuer dans la phase: « Je prends soin de moi parce que je le vaux bien », je continue d’aller à la sophro les lundis. Et aujourd’hui, je suis aussi allée voir le microkiné. C’était super intéressant…

J’ignore ce que ça va donner, mais en tout cas, je me suis sentie bien et en confiance avec le thérapeute qui m’a manipulée. Assez jeune, il avait l’air de croire très fort à sa technique. Et il m’a donné envie d’y croire aussi.

En gros, le corps mémoriserait les évènements traumatisants qu’on traverse, ce qui formerait des cicatrices. Si bien que certains évènements peuvent provoquer in fine des blocages physiologiques. Ces mémoires pourraient venir de ce qu’on a vécu enfant, ado ou adulte, mais aussi in utéro. Il est capable de dater des évènements importants juste au toucher !!

Bref, c’est un peu barré, mais ça m’a fait du bien je crois…

J’ai aussi mis le point sur quelque chose d’essentiel aujourd’hui grâce à Carotte, mais j’en parlerais ultérieurement parce que Chéri s’impatiente

Demain, dès l’aube, à l’heure où rosit le ciel matinal, je partirai vois-tu. Je sais que Dino m’attend. Alors siouplé, mes bonnes dames, vous voudriez pas croiser pour la suite de cette FIV de la gagne? Vous seriez bien urbaines…

croiser

 

Publicités