Mots-clefs

, ,

folie

On pourrait croire que, n’ayant jamais réagi comme ça auparavant, agissant donc de manière différente et n’attendant pas de résultat différent, je ne suis donc pas si cinglée que ça. Mais quand même, parfois, il faut le reconnaître, la douleur fait agir irraisonnablement.

Quand, hier, j’ai appris que Chéri avait oublié d’acheter les 2 TG que je lui ai demandé de prendre, pour que je puisse tester aujourd’hui-même et demain, j’ai réagi de manière irraisonnable. Je lui en ai voulu de ne pas y avoir pensé, alors que pour moi c’était juste capital !!! Mais quand à 21h30 il a voulu partir dans la première pharmacie de garde pour acheter les dits tests, ma raison a repris le dessus et je l’en ai dissuadé.

C’était sans compter sur le fait qu’aujourd’hui, l’ordre des pharmaciens a appelé à la grève pour se révolter (à juste titre) contre les réformes de ce gouvernement de marde, qui décidément arrivera à faire chier tous les corps de métier d’ici la fin de son mandat…

Grève extrêmement suivie (et ils ont raison!). Donc me voilà à péter les plombs et à ne plus avoir en tête qu’une idée: dégoter un putain de test de marde !!! J’ai refait une crise à Chéri, of course, avant d’essayer d’appeler toutes les pharmacies du coin en implorant le ciel et l’univers d’en trouver une ouverte.

Et comme j’arrive toujours à obtenir ce que je veux quand je fais mes caprices de star, ben j’ai trouvé la pharmacie du centre commercial ouverte. Ni une ni deux, j’ai sauté dans un jean sans même me brosser les dents (nan mais allo???) et j’ai foncé devant le supermarché, dont les portes étaient encore closes. 10 minutes d’attente. C’est bien la première fois que je fais l’ouverture d’un centre commercial…

Dès le portail métallique ouvert, j’ai foncé tête baissé dans la pharmacie, tombant immédiatement nez à nez avec le rayon des TG ou autres TO. Et là, alors que j’étais accroupie en me disant: « Combien j’en prends? Ptet qu’il vaut mieux que j’anticipe pour le TEC… Allez, 4 feront l’affaire!! Mais lesquels prendre? », une nana toute jeunette m’est passée devant en prenant le premier TG qui lui tombait sous la main, sans la moindre hésitation. Je me suis sentie encore plus ridicule et infertile et putain, qu’est-ce que je l’ai enviée… J’ai envié son insouciance, sa légèreté et la probable ligne rose qui apparaitrait sur son test, la poussant à réfléchir à la meilleure façon de l’annoncer à son amoureux. Peut-être en lui offrant une paire de chausson trop choupi?

A côté des TG, il y avait aussi des coupes menstruelles. Je me suis dit que vu que mon J1 ne devrait plus tarder, il était peut-être temps de m’essayer à la cup, pour rentrer dans la grande famille des cupeuses. J’en ai donc pris une, en plus des 4 TG.

Arrivée à la maison, avant même de faire quoique ce soit, j’ai foncé aux chiottes avec le TG sensible à 10 ui. TG qui, comme vous vous imaginez, est resté désespérément négatif !!

Que dire? Je crois qu’il n’y a même pas de mots pour exprimer ma colère !! Oui, je suis en colère parce que marde, POURQUOI PAS MOI ???

Je vois bien qu’on est du mauvais côté de la barrière… Mes copines qui galèrent le plus ont toutes les mêmes difficultés: perte importante d’ovocytes, embryons très fragmentés, infertilité inexpliquée, peu d’embryons vitrifiés et quasi aucune accroche.

Alors oui, je n’y crois plus !! Je ne crois plus en une issue heureuse. En tout cas, pas par ce biais-là…

Pourtant, sans être irréprochable, j’ai essayé de bien faire les choses !! Mais nan, rien à faire…

Donc, quand tu verras la copine de la voisine du boucher, dis-lui de ma part d’aller se faire foutre avec ses certitudes. On s’est marié, on a eu l’agrément, on est sur le point d’acheter et pourtant, mon utérus défectueux de marde reste désespérément vide !!

Je tiens à m’excuser pour ce post pas vraiment positif et rempli de colère et de violence, mais j’ai besoin que ça sorte…

Je sais, à côté de ça, combien je suis chanceuse d’avoir Chéri dans ma vie. On a une famille un peu bancale (d’ailleurs, ma belle-soeur bipolaire est en pleine crise dépressive en ce moment: on l’a appris hier…), mais qu’on aime et qui nous aime. On a des amis parfois maladroits et pas toujours présents, mais sur lesquels on peut malgré tout compter. On vit sur un caillou magnifique, qu’on ne prend même plus le temps d’admirer… On va enfin pouvoir construire notre nid, pour une affaire en or qui fait de nous de vrais veinards !! On a des voyages plein la tête et des envies de vivre qui nous poussent toujours à avancer la tête haute !! C’est peut-être un peu pathétique, mais on a 4 chats qu’on aime comme nos enfants et qui nous le rendent bien. On a trouvé notre agrément dans la boite aux lettres ce week-end et on sait qu’il y a toujours ce chemin… Et surtout, surtout, on s’aime plus que tout et ça, c’est la plus belle des lueurs…

Pour finir, je vous ai vous et sans vous, je ne rirais pas autant. Je ne serais pas aussi émue et je ne me sentirais pas aussi soutenue… Vous faites partie de mes jolies choses !! Je rêverais d’une rencontre… Voir vos visages et entendre vos voix… De passage sur Paris en janvier, à toutes celles qui seraient sur place et disponibles, je lance l’invitation.

Merci d’être là…

ensemble

Publicités