Mots-clefs

, ,

Ce matin, ô joie, ô bonheur, nous avions rendez-vous pour un contrôle avec Dr Dino, en vue du TEC de FIV 3. Arrivés à 5h37 pétantes au centre, pas peu fière et excitée comme une puce, je dis à Chéri: « Cette fois, obligé, on est en pôle position !! »

Raté !! 1 couple et une nana seule étaient déjà en train d’attendre, ce qui nous permettait tout de même d’accéder au podium, mais à 5h37, boréal, on visait la première place !! Avec Chéri, on s’est dit que la prochaine fois, on dormirait à l’arrière de son utilitaire, en s’aménageant une petite couchette romantique. Non mais sans déconner !!!

Bref, troisième, ça reste honorable. Et de toute façon, je suis de nouveau en plein lâcher prise. Enfin, j’ignore si c’est du lâcher prise ou de la résignation. C’est la même chose, non?

Après avoir fait plusieurs parties de Duel Quizz avec Chéri, que j’atomise souvent (ça change des parties avec Vivi ou Ptit Bichon!), lu les dernières news de la presse people (et oui, j’ai Voici et Public en appli et je me tiens informée d’heures en heures des pérégrinations de la bimbo aux gros seins qui n’a plus de shampoing), voilà que Dr Dino nous appelait.

Quand je lui ai dit que j’étais inquiète puisque que je n’avais eu qu’un seul jour de pertes franches et des spottings depuis qui n’ont pas cessé, il n’a pas été très rassurant. Du coup, j’ai eu droit à ma petite écho endochattale qui va pas bien. Devant son air circonspect et son silence de plomb, j’en suis venue à lui dire: « C’est pas bon hein? » Alors j’avoue, honteusement, que l’espace de 30 secondes, je me suis surprise à rêver à un destin à la Marivalou… En me disant que peut-être, ce truc bizarroïde qui ressemblait à un haricot était un bébé. Sauf que je le sais bien qu’à moins de m’appeler Immaculé Conception, la chose n’est pas possible…

Ennuyé, il m’a répondu que non, l’endomètre n’était qu’à 6 mm… Donc qu’on ne pourrait pas faire le TEC sur ce cycle.

Je m’y attendais, je dois l’avouer, donc je n’ai pas vraiment réagi.

Il est retourné fouiller dans mon dossier qui s’est bien épaissi au fil des mois années et a tout décortiqué. D’habitude, j’ai une belle muqueuse, me dit-il. C’est à n’y rien comprendre. Pour le TEC de FIV 1, sous Oromone, à J17, mon endomètre était à 10. Je suis à J13 aujourd’hui. Il nous dit que d’après lui, on ne rattrapera pas le retard et nous propose d’attendre le prochain J1 pour tenter un protocole sous Gonal à 37.5 ui. Ce qui nous ramènerait à un transfert juste avant Noël.

Je m’y oppose farouchement. Hors de question de me priver de profiter des fêtes de fin d’année, pour un résultat potentiellement négatif !! Être en DPO hors période festive, ok. Mais dire adieu au champagne, aux huîtres et au foie gras, alors qu’on ne va en métropole que rarement en cette période, c’est no way.

Il comprend, évidemment. Dr Dino est quelqu’un de très humain et empathique, le strict opposé de sa femme en somme. Laquelle je n’ai pas regardé une seule fois tellement le coup de la dernière fois m’était resté en travers de la gorge…

Bref, donc il nous propose de tenter de continuer Oromone, en augmentant les doses. Il adjoint du Dycynone (un protecteur vasculaire, antihémorragique) et me demande d’arrêter Adalate. En gros, on tente le tout pour le tout !! Si d’ici vendredi les saignements n’ont pas arrêté, il faut que je commence à reprendre de la Progestérone et que je continue Oromone pendant 10 jours, pour éviter d’avoir des règles hémorragiques au prochain J1.

En revanche, si les saignements ont stoppé vendredi, on y retourne lundi pour un nouveau contrôle.

Comme tu le vois, notre histoire, c’est pas gagné gagné…

On l’a vraiment senti peiné pour nous. Pour la première fois, il nous a dit que notre cas était compliqué. Que finalement, il y avait peu de couples concernés par la fragmentation embryonnaire, ce qui explique le peu de recherche sur le sujet. Mais il s’est voulu rassurant, nous disant qu’on obtenait des blastos (2 à FIV 1, 1 à FIV 2 et 3) et qu’il a toujours finit par voir une accroche dans le cas où les couples obtenait des blastos. Il a été honnête, nous disant: « Je ne peux juste pas vous dire quand… »

Tant qu’on y était, on en a profité pour revoir la SF, pour faire signer la paperasse. Tu te souviens ? Celle qui m’avait dit que même les fausses couches étaient une juste sélection naturelle: « Vous savez, la nature est bien faite… » Aujourd’hui, alors que je lui disais que j’avais arrêté de compiler tous nos résultats depuis longtemps, et que je nous laissais porter, on a eu droit à: « Vous savez, beaucoup de femmes finissent par tomber enceintes quand elles arrivent à lâcher prise! »

Ce à quoi j’ai répondu qu’en même temps, ça n’a pas plus fonctionné jusqu’à présent… Chéri a pris ma défense aussi, en disant que ça n’était pas une science exacte. J’ai aimé me sentir soutenue par lui…

Bon, elle nous aura quand même appris qu’on avait un très joli B3, vitrifié à J6. Que c’était le plus beau stade de développement d’un blasto… Alors on va essayer de croire en lui, sait-on jamais…

Bref, donc on n’est pas bien plus avancé: il va falloir encore attendre, mais on est rôdé… D’ailleurs, Dr Dino a vraiment compati, nous disant que c’était très pénible pour nous tout ça. Et on lui a dit, que le plus difficile, sans doute, c’était toute cette attente… Qu’on était arrivé à 5h37 ce matin et qu’il y avait déjà du monde devant nous !! Il était embêté, vraiment, et, sans pour autant nous proposer de solution, il nous a dit qu’il comprenait. Ca nous a fait du bien de sentir qu’il était avec nous…

Bon, pour résumer, on attend de voir vendredi si les spottings ont cessé. Si c’est le cas, on y retourne lundi pour un nouveau contrôle, sinon, le TEC sera reporté à notre retour de métropole, fin janvier/début février.

Je crois vraiment que mon corps est à bout… Et si je ne veux pas frôler le burn out, je pense qu’il faut que je m’arrête quelques jours pour mieux me retrouver et prendre soin de moi. Histoire de mettre toutes les chances de notre côté pour que ce TEC puisse se faire…

Aujourd’hui, du coup, on va passer toute la journée en amoureux. On va même retourner voir notre jolie maison jaune, pour prendre les mesures des pièces et faire faire un devis pour les futurs travaux d’amélioration. Il n’y a aucun doute: ça va nous faire un bien fou !!

Concentrons-nous sur les belles choses…

jolies choses

Publicités