Mots-clefs

, , ,

Hier, c’était J1. Le 43ème depuis le début de nos galères!! Oui, j’avoue, ce qui pour certains aura été un pur moment de tendresse ou d’amour bestial partagé, n’aura été que le début d’un combat si long et éprouvant que j’ai souvent eu envie que ce désir ne se soit jamais imposé à moi…

Bref, qui dit J1 dit examens à gogo: écho à J2 pour le comptage des follicules antraux + dosage hormonal. Hier, j’ai aussi commencé le Provames en vue de la biopsie.

Donc comme tu le vois, cette rentrée est super mega fun !! L’avantage, maintenant, c’est que je peux faire tout ça en musique.

Hier, avec Chéri, d’un commun accord, on a décidé de ne pas se lever aux aurores. Je pensais naïvement pouvoir joindre le cabinet et venir en fin de matinée. C’était sans compter sur la nouvelle manie du secrétariat qui, débordé, décide de ne plus répondre au téléphone.

Devant mes larmes de fatigue et de colère, qui n’exprimaient que ma lassitude et mon impuissance, Chéri a pris le taureau par les cornes. Il a contacté un autre gynéco du centre et m’a dégoté un rdv dans la demie heure. J’ai déjà dit que je l’aimais?

Bref me voilà partie pour une sempiternelle écho dans ce putain de maudit cabinet que j’ai tellement trop vu.

Les mêmes fauteuil, la même salle bondée, les mêmes murs colorés…

J’ai eu trop de chance en arrivant, puisqu’il n’y avait pas tant de monde que ça. Sauf qu’en revenant de ma prise de sang, pas moins de 4 dindes ensemble attendaient pour leur contrôle de grossesse. À cela s’ajoute quelques sorties de bloc. Youpiiii !!

Je sais que pour certaines, c’est rassurant d’être suivies jusqu’au bout dans leur centre, par celui qui aura initié le miracle. Mais merde, ça me met en rogne moi…

Je viens là depuis plus longtemps que la plupart d’entre elles et moi, j’ai toujours le ventre creux. Pas vide, carrément creux !!

Ah, et j’oublie la gamine de 16 ans qui est venu faire sa prise de sang de toxo avec sa BFF. C’est trop lolilol comme sortie entre cops. Ça change de la Halle…

Bref, donc me voilà en train d’attendre. Encore, encore et encore.

Ce centre et son fonctionnement me sort par les trous de nez. Et ce post n’a d’autres vocations que de me soulager un peu en attendant mon tour.

Je dois avouer que j’ai peur… Découvrir que mon AMH est toute pourrie maintenant, en fin de parcours, c’est dur à encaisser. Même si ça ne change pas grand chose dans le fond. Mais bon…

Allez, la suite dans l’edit.


EDIT:

Au moment où je validais cet article, j’ai été appelée par Dr Bisounours. C’est un retour aux sources, puisqu’après FIV 2 on avait décidé de poursuivre le combat suivi avec Dr Dino. Sauf que Dr Dino est en congé, du coup, je n’avais pas le choix… Et puis, il faut avouer que le transfert du TEV de FIV 3 s’était très bien passé avec Dr Bisounours, donc finalement, ça ne me dérange pas plus que ça d’être suivie par l’un ou par l’autre !!

Comme à son habitude, il s’est voulu très positif. Pour lui, oui, ma réserve ovarienne baisse, mais il n’est pas du tout inquiet. Il était persuadé que l’écho ne servirait pas à grand chose, puisqu’il savait d’avance qu’il découvrirait 6 follicules de chaque côté…

Il a trouvé très bien qu’on envisage la biopsie avec ML et qu’on ait fait le MSOME et le test de fragmentation de l’ADN. D’ailleurs, il propose une biopsie et une hystéro en même temps, avec une éventuelle ouverture du col. Tout ça sous AG !! Je lui ai demandé si une anesthésie locale n’était pas envisageable, mais il m’a affirmé que j’allais douiller. Et qu’il fallait voir avec l’anesthésiste pour qu’elle me fasse une anesthésie très légère qui ne me shooterait pas trop au réveil… Du coup, j’ai dit: « Vendu! »

L’écho a confirmé ce qu’il prédisait: 6 follicules à droite et 5 à gauche. Pour lui, ce qui confirme que ma réserve est encore bonne, c’est que je réagis bien aux stim.

D’ailleurs, il m’a confirmé qu’on devrait pouvoir bénéficier d’une 5ème tentative ici, si besoin (et si envie).

Du coup, il fera vraiment tout pour nous accompagner dans ce suivi en métropole et il envisage de faire un compte-rendu à Grenoble (ou Lyon…).

Parce que figure-toi que de nouveau, je suis perdue… Grenoble? Lyon? Dur dur comme dilemme… ElProfessOr, malgré son côté sûr de lui et un peu désintéressé du dossier, me fait marrer… Et puis je continue de penser qu’il n’a pas totalement tort quand il dit que finalement, peu importe la stim choisie, peu importe le doc, ce qui compte, c’est le milieu de culture !! Et il nous propose l’utilisation de l’embryoscope…

Lyon, c’est plus proche de chez nos parents en plus, ce qui, d’un point de vue pratique, n’est pas négligeable !!

Bref, je suis perdue !! Du coup, vu que j’attends des nouvelles des deux centres métropolitains, je pense qu’on jouera un peu sur les deux tableaux… Et on choisira en fonction de ce que chacun proposera in fine comme prise en charge.

La suite c’est la poursuite du Provames et une écho de contrôle le 3 février. L’intervention devrait avoir lieu le 9 février, ce qui va encore m’obliger à m’arrêter…

On avance, doucement mais sûrement… Mi mars, on devrait avoir tous les résultats et on prendra notre décision à ce moment-là.

Publicités