Mots-clefs

, , , ,

Par où commencer sans prendre le risque de radoter? J’ai que 33 ans et des bananes et pourtant, j’ai déjà l’impression de me répéter…

On est perdu !! Oui, oui, on ne sait plus quoi faire, ni où, ni comment !! Mais ça, ce n’est un scoop pour personne… Quoique, on croyait naïvement avoir opté pour Grenoble et ses montagnes qui vous gagnent… Mais ça, c’était avant de laisser le doute de nouveau s’insinuer.

Hier, on a reçu les résultats du MSOME de Chéri. Le voici, avant-première:

MSOMEAlors on ne va pas se mentir: Chéri a pris une claque. Il regardait ça horrifié en répétant en boucle: « Ils sont tous pourris… Alors c’est moi !! (sous entendu le coupable…) » J’avoue que je n’ai pas assuré un cachou, parce qu’au lieu de dramatiser, j’ai ri !! Ri comme une gamine de 4 ans qu’on chatouillerait avec une plume !! Et je lui ai dit: « Ben mon chéri, entre mes ovocytes de marde et tes spermatozoïdes de compet, on est mal barré! » Et j’ai ri de plus belle. C’était sans doute nerveux, mais au moins, ça a eu le mérite de le faire marrer aussi…

Alors qu’est-ce qu’on va bien pouvoir faire avec nos gamètes tout pourraves? Ben on envisage de faire un don. Tu crois qu’ils en voudront au CECOS?

Bon, ne dramatisons surtout pas !! Je n’ai pas envie… Et d’ailleurs, J1 étant terminé et la rentrée approchant, je commence à reprendre du poil de la bête. A tel point qu’hier, je comptais décliner l’invitation d’amis à nous (sachant qu’il y aura cette ex collègue qui vient de pondre d’un bébé « accident » et cette dinde qui a fait semblant de ne pas me voir au labo, quand je venais faire mon BHCG du TEV et qu’elle venait sans doute contrôler sa toxo, puisqu’elle attend le 2ème suite au RDC…). Ben finalement, je me dis que ce serait peut-être un peu naze…

J’ai toujours dit que je ne devais pas m’enfermer trop longtemps dans cette rancoeur et ce mal-être, pour ne pas laisser la PMA TOUT me prendre… Alors je crois que finalement, contre toute attente, je vais accepter l’invitation. Au pire, je boirais en fumant des clopes pour oublier !!

La joie de vivre est, à mon sens, un état d’esprit. C’est-à-dire que si on passe son temps à se lamenter sur ses déboires en se victimisant, on a du mal à sortir la tête de l’eau. Il ne s’agit pas de nier ce qu’on ressent ni même de juger celles ou ceux qui n’arrivent pas à dépasser leur mal-être si compréhensible, mais simplement de dire que si moi, Julys, je le veux, alors, je crois, je dois pouvoir y arriver… En acceptant tous ces moments down. Parce qu’il y en a eu et il y en a encore !! Et ce n’est pas fini…

Bref, ce qu’il faut retenir, c’est qu’on ne sait toujours pas ce qu’on va faire, mais qu’on avance !!

avancer

Avec les résultats du MSOME, j’ai d’ailleurs reçu une ordonnance pour la DHEA (rapport à mon AMH je présume…). La question reste de savoir si du coup on va quand même faire l’hystéroscopie et la biopsie pour ML. ElProfessOr trouvant ça inutile, si on part avec lui, quel intérêt?

Après, je me dis qu’au moins, on aura vraiment TOUT explorer !! La piste génétique, implantatoire, qualitative, etc…

Que ferais-tu, toi qui me lis?

J’ai envie de finir ce post sur une note de musique, en hommage aux ICSI:


Y’en avait plein le réservoir
Au départ.
On avance, on avance, on avance.
C’est une évidence :
On a pas assez d’essence
Pour faire la route dans l’autre sens.
On avance.
On avance, on avance, on avance.
Tu vois pas tout ce qu’on dépense. On avance.
Faut pas qu’on réfléchisse ni qu’on pense.
Il faut qu’on avance.

Publicités