Dans ces moments où le couple me pose question (notamment dans le contexte de l’infertilité, qui a forcément un impact non négligeable, j’en suis de plus en plus convaincue!), voici un article de Bamp que j’ai trouvé particulièrement intéressant.

Exprimer pour ne pas imprimer…

Association de patients de l'AMP et de personnes infertiles.

L'expression indirecte des émotions négatives accroît les problèmes... (Photo Shutterstock, wavebreakmedia) PHOTO SHUTTERSTOCK, WAVEBREAKMEDIA

L’expression indirecte des émotions négatives accroît les problèmes relationnels au lieu de contribuer à les régler. Mieux valent des expressions émotionnelles directes consistant à critiquer le comportement du conjoint et demander des changements précis.

Voici un article un peu à contre courant, qui nous vient du Québec.

Publié le 11 janvier 2015 – YVES DALPÉ

  (Québec) Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les gens qui expriment leurs émotions négatives développent plus d’amitiés intimes. Et les partenaires d’un couple ressentent une plus grande intimité si leurs conjoints révèlent plus d’émotions négatives.

En thérapie conjugale, certains clients expriment parfois leur malaise avec leurs «chialages» et préféreraient obtenir des conseils sans avoir à se mouiller outre mesure. Parfois, ces personnes sont des adeptes du «positivisme» dans la vie. Nous aimerions tous vivre dans l’harmonie sans éprouver d’émotions négatives. Surtout avec notre amoureux ou amoureuse qui devrait être…

View original post 358 mots de plus

Publicités