Mots-clefs

, , ,

Ce week-end a été inscrit sous le signe du plaisir, du soleil et des sourires. Oui, ON PEUT LE FAIRE !!!

Pour commencer, samedi soir, avant de sortir, avec Chéri, on a choisi de faire un joli tableau word dans lequel on a listé ce qu’on voulait vraiment faire avant nos 50 ans…

Le tableau était divisé en deux colonnes: l’une pour Chéri, l’une pour moi. Mais finalement, on avait plein d’envies et de projets (individuels ou en couple), mais pas de projet de Vie !! Tu sais, ce projet qui pourrait, in fine, trouver sa place dans nos vies au même titre qu’un achat immobilier ou que la naissance d’un enfant…? (Note que je n’ai volontairement pas employé le terme « remplacer », puisque aucun projet de Vie ne peut en remplacer un autre…)

Et finalement, on a trouvé !!!

C’est un projet qu’on porte en nous depuis de nombreuses années et qui nous fait vraiment envie à tous les deux… On l’a souvent évoqué, mais on ne se projetait pas encore concrètement dans cette aventure. On ne faisait qu’en parler de temps en temps…

En fait, à terme, on aimerait ouvrir une chambre d’hôte sur le caillou !!! Voilà notre futur projet de Vie… Avec ou sans enfant !!

En attendant, puisqu’il faut quand même qu’on commence par épargner un minimum pour réaliser ce projet, dans notre joli tableau, il y avait les voyages qu’on a l’intention de faire, ce long périple que je voudrais organiser (au moins 6 mois), ces activités qu’on ne prend jamais le temps de faire, etc…

a-vie-projet

Donc après ce petit travail accompli avec sérieux et bonheur, on a eu la chance d’assister au concert de Faada Freddy, artiste à découvrir de toute urgence si tu ne le connais pas encore…


C’est un des meilleurs concerts auxquels j’ai assisté ces derniers mois. La performance est à la hauteur des qualités vocales et rythmiques du chanteur. Et moi qui adore chanter, j’ai eu l’impression d’être montée sur scène avec les artistes, quand il a fait participer l’ensemble du public pour faire les choeurs et/ou les percu !! Un vrai moment de bonheur.

Et, quand il a débuté sa deuxième chanson sur scène, il a tenu un discours sur toutes ces fois où on se sent accablé de chagrin et où on a l’impression de crouler sous les difficultés. Et toutes ces fois où on finit par se relever. « Parce que la force, elle est en toi! La force, c’est toi! », a-t-il scandé. J’ai eu l’impression qu’il ne s’adressait qu’à moi… Oui, oui, j’ai vécu un moment complètement mégalo !

La bonne surprise a été de croiser plusieurs amis à ce concert et de le passer en leur compagnie. Un vrai bon moment alcoolisé !!

Le lendemain, à mon initiative, on avait prévu d’aller bruncher chez des amis qui sont sur le point d’accueillir leur premier ptit bout… Quelle conne, me diras-tu !! Surtout avec une petite gueule de bois… Oui, mais non en fait. Ce sont des amis. Ils sont beaux, jeunes, intelligents. Et j’aime être avec eux parce qu’ils sont toujours positifs !! Sauf que depuis quelques mois, on avait tendance à les fuir. Je ne te fais pas de dessin, tu auras compris pourquoi… Mais là, je n’avais plus envie de les fuir. Les fuir parce qu’ils s’apprêtent à donner la vie, ça n’a aucun sens !! Ce serait comme fuir la vie elle-même…

Sur la route, je disais à Chéri que j’ignorais pourquoi j’avais du mal à côtoyer des futures mamans, alors qu’une fois les bébés sortis du moule, ça ne me posait aucun problème. Au contraire, je pouvais en profiter pour cajoler, bécoter, pouponner. Avec plaisir en plus !

Finalement, j’ai compris que si les grossesses étaient difficiles, c’est bien parce que je sens, au fond de moi, que je ne vivrais peut-être jamais ça. Alors que je n’ai pas fait une croix définitive sur la maternité. You know what i mean?

Bref, du coup, cette journée que j’appréhendais s’est très bien passée !! Evidemment, les discussions ont beaucoup tourné autour de bébé… J’ai eu un pincement au coeur en visitant la future chambre du petit, parce que pour tout te dire, après la ponction de FIV 3, la future maman était venue dormir à la maison. A ce moment-là, je m’étais surprise à rêver avec elle et on avait écumé les tutoriels de déco de chambre d’enfant, en se tenant le bide parce qu’on avait chacune des tiraillements… Tu la vois l’ironie?

J’avais montré à l’amie en question ce si joli mobile de nuages, cousus mains, que je voulais un jour confectionner pour mes futurs petits… Et hier, j’ai retrouvé ces nuages dans la chambre de SON petit…

Mais je n’ai pu qu’admettre qu’elle avait un talent fou et, plutôt que de me centrer sur ma petite personne, j’ai admiré le travail accompli pour préparer l’arrivée du bébé. Elle a confectionné un tapis à langer de voyage, un coin d’éveil, une sortie de bain, des éléments de décoration trop choupis, des vêtements et des bavoirs à tomber, etc, etc, etc. Du coup, plutôt que de me morfondre, j’ai pris le positif de tout ça en lui disant: « Je t’avertis, le jour où j’ai un enfant, si j’en ai un, je vais t’embaucher! » Ce à quoi elle a répondu: « Mais de toute façon, le jour où tu auras un enfant, il sera pourri gâté… » Ca m’a touchée…

On a appris qu’on avait échappé à l’envoi commun de la liste de naissance !! Et je n’ai pas dissimulé ma satisfaction, leur disant qu’après tout, autant gardé leur liste pour les gens qui sont loin ou qui n’ont pas d’idées.

Après, on est allé à la plage, à deux pas de chez eux. Et, quand elle m’a expliqué qu’à 37 SA maintenant, elle pouvait se baigner n’importe où sans risque d’infection, je n’ai pas tiqué. Pas plus que quand elle m’a dit que « La nature est bien faite », parce que précisément, en cas d’infection, la bactérie passe par le liquide amniotique et ça permet de déclencher l’accouchement. Je me suis contentée de répondre: « En effet, la nature est bien faite… Enfin, la plupart du temps… » Elle m’a souri gênée et j’ai ajouté: « Mais c’est sûr que le corps est fascinant et mystérieux! »

Bref, c’était une belle journée, à laquelle grand nombre de pmettes et pmecs n’auraient sans doute pas résisté. Pourtant, moi, elle m’a fait du bien !!

victoire

Publicités