Mots-clefs

, ,

Ce qui est fou, en PMA, c’est que chaque jour qui passe ne ressemble pas au précédent… On passe, en l’espace de quelques heures, de la plus violente désillusion au plus doux espoir… Et j’ai l’impression que ça ne s’arrête jamais !!

J’ai eu le centre du bout du monde au téléphone. La secrétaire, toujours aimable, m’a confirmé que Dr Miracle avait bien consulté mon mail désespéré d’hier, avec les résultats de l’écho et de la prise de sang. Après une mise en attente rapide, elle m’a confirmé que pour lui, tout était ok et que je devais poursuivre le Synarel normalement, me donnant par la même occasion le feu vert tant attendu pour le début de la stim le 21 mai prochain. Dans 16 petits jours donc…

Autant te dire qu’à l’heure qu’il est, je n’ai plus du tout envie de me poser de questions sur qui a raison ou qui a tort !! Je fonce tête baissée vers cette quatrième FIV, motivée plus que jamais, avec la ferme intention d’en découdre. On a choisi Dr Miracle, alors on va lui faire confiance (et SE faire confiance) jusqu’au bout !! Ca enlève pas mal de pression et ça permet de se sentir plus léger…

Du coup, la secrétaire a déjà calé pour moi mes trois rendez-vous de contrôle donc maintenant, yapluka s’autoriser à y croire très fort et à croiser à fond pour que tout se passe sans accroc.

Zapette, réserve le resto !!! On a un suicide à partager !! 😀

En tout cas, merci à tous pour votre indéfectible soutien. Je ne sais pas si je l’ai déjà dit, mais au pire, je radoterai: heureusement que je vous ai… C’est un peu triste, dans le fond, mais vous compensez largement l’absence totale de nos proches à nos côtés dans cette dernière bataille.

Tout le monde est au courant de nos déboires, puisque nous ne nous en sommes jamais cachés. Le truc, c’est que c’est devenu LE sujet dont il ne faut surtout pas parler… Alors on ne nous pose plus aucune question… C’est sans doute mieux comme ça: ça a le mérite d’éviter les maladresses.

Mais je crois que dans mon monde idéale, j’aurais juste besoin qu’on s’intéresse à nos soucis sans faire semblant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, tout en s’abstenant de commentaires ou de conseils. Juste demander, écouter, compatir. Alors à toi qui me lis et qui n’est pas directement concerné par l’infertilité, sache que si tu arrives à apporter un tel soutien à un de tes proches, ce sera sans doute peu pour toi, mais si énorme pour celui à qui tu sauras offrir cette oreille attentive et bienveillante !

Pour conclure…:

accepter

Publicités