Mots-clés

, ,

J’ai déjà évoqué ces difficultés liées à l’infertilité qu’on est nombreux à rencontrer dans notre vie sociale. C’est vrai aussi pour la sphère professionnelle ou familiale, mais disons que les conséquences sur nos amitiés, qui tiennent une place importante dans ma vie, sont les plus compliquées à gérer pour moi…

Depuis mon sms à Mme Caliméro, annonçant mon absence cette semaine et lui proposant de venir déjeuner dans la semaine, je n’avais eu aucune réponse. Sauf qu’hier, elle s’est rappelée à mon bon souvenir. Ben oui, je faisais déjà office de psy, d’amie, de conseillère conjugale: depuis peu, je me suis vue officiellement attribué le rôle de babysitter. T’imagines que garder ses marmots, ça m’enchante, forcément… Surtout dans cette période… D’autant que le plus jeune, c’est Taz !!!

En plus, pour être tout à fait honnête, je dois l’admettre (et c’est rare quand ça m’arrive), mais je n’ai pas beaucoup d’affection pour cet enfant…

Pour resituer, il y a quelques semaines, après lui avoir conseillé d’aller voir une psy parce que moi-même je n’avais plus l’énergie pour l’écouter et la soutenir, elle m’a annoncé de but en blanc, après son premier rendez-vous, que le jeudi 21 mai, elle aurait besoin de moi parce qu’elle avait pris un nouveau rendez-vous avec ladite psy à 16h30 ce jour-là et que son mec serait absent jusqu’à 17h30. Et sinon, j’ai mon mot à dire ou bien? Tout était déjà organisé dans sa tête: elle irait chercher les enfants, me les amènerait à la maison et son mec viendrait les récupérer à 17h30 en sortant du boulot.

N’ayant aucune énergie pour lui dire marde que je n’avais aucune envie et ne me sentant pas franchement libre de m’opposer à son organisation si bien rodée, je n’ai émis aucune objection, mais n’ai montré absolument aucun enthousiasme.

Depuis, on n’en n’avait pas reparlé et tu imagines bien qu’avec tout ce qui se passe dans ma vie en ce moment, j’avais comme qui dirait zappé un peu cette histoire…

Donc hier, à 16h, elle m’appelle sans même me demander comment je vais (alors qu’elle n’a jamais daigné répondre à mon dernier sms ni prendre de mes news depuis…) et me dit qu’elle déposera les enfants à 15h. 15h, alors que son rdv est à 16h30??? Il y a 40 minutes de route en tout et pour tout !! Donc je lui explique qu’elle n’a pas besoin de venir si tôt et elle rétorque: « Si, je préfère! A cette heure-ci, on ne sait jamais s’il va y avoir de la circulation. » Sauf que je maintiens: il n’y a quasiment pas de circulation !!!!!! Et puis putain de boréal de marde !!! J’ai le droit de dire que je n’ai pas envie ou bien???

Finalement, elle enchaîne la discussion sur le fait que ça va être extrêmement galère en mon absence parce que autant je suis remplacée cette semaine, autant durant mon absence ils n’ont trouvé personne. Sauf que j’avais prévenu début février !!! « Mais bon, on va se débrouiller… », me dit-elle sur un ton un peu exaspéré et surtout exaspérant. Et là, je me dis: « Quel est le but? Me faire culpabiliser? »

Puis elle me dit qu’elle viendra déjeuner chez moi vendredi. Je lui réponds que ce serait peut-être mieux ce week-end. « Non, je viendrais vendredi ! » WTF???

Il faut savoir que c’est malheureusement Mme Caliméro qui va garder notre maison jaune et nos enfants boules de poils en notre absence. Non pas qu’on lui ait demandé ce service (on avait d’autres pistes) mais c’est elle qui nous a demandé de pouvoir la garder pour faire un break avec son connard de mec pendant quelques temps… Donc on n’a pas le choix de la voir pour lui montrer où se trouve quoi…

Ensuite, elle a fini par palabrer sur les problèmes rencontrés à l’école en ce moment (ça change des problèmes de couple tu me diras…).

Heureusement, on a été coupé par l’arrivée d’autres amis. OUF !!

Le soir, après que tout le monde soit parti (au passage, tu noteras que je n’ai toujours pas pu me reposer…), j’ai décidé de lui écrire ce qui suit par sms:

« On a eu de la visite. On reparlera de l’école plus tard du coup. Ils viennent de partir.

On se voit demain, mais si tu peux déposer les enfants le plus tard possible, ça m’arrangerait. J’ai vraiment besoin d’être dans ma bulle et de ne penser qu’à moi… C’est peut-être égoïste, mais c’est vital! Je ne peux pas expliquer ce que je ressens parce que je crois qu’il faut le vivre et d’ailleurs t’en as rien à carrer puisque tu ne m’as rien demandé !. Mais j’ai plus que jamais besoin de m’écouter et de me recentrer sur moi et sur mon couple.

Je sais que ça n’est pas facile pour toi en ce moment et je suis désolée de ne pas pouvoir être plus présente mais tu ne l’es pas du tout pour moi et tu t’en cognes. Mais je n’ai plus la moindre énergie…

D’ailleurs, si par hasard tu trouves une autre solution de garde, je ne te cache pas que je préférerais. Si vraiment tu n’as pas d’autre option, je le ferais pour te rendre service.

Je préfère également qu’on se voit dans le week-end. Mardi aprem, j’ai couru entre le doc, la pharmacie, l’infirmière + appels au centre du bout du monde et paperasses diverses. Aujourd’hui, on n’a pas vraiment pu se poser non plus. Donc il ne me reste que demain matin et vendredi, sachant qu’on a plein de choses à faire ce week-end. Merci de ta compréhension. Bisous et bonne soirée. »

Tu trouves ça clair et explicite ou pas??? Nan, parce qu’apparemment, elle n’a pas trouvé ça bien clair, elle… Voici sa réponse:

« Je comprends bien que c compliqué pour toi (et mon cul c’est du poulet???) mais là il est 19h et je n’ai aucun moyen de me retourner à part les emmener avec moi… ce qui n’est pas vraiment possible… donc je les déposerai (c’est du futur ça!) vers 15h30 si tu veux bien (Ai-je le choix???). Pr le reste, on verra qd on pourra se voir. Bonne soirée. »

Là, je suis montée dans les tours… Le pauvre Chéri doit en avoir ras-le-bol que je lui parle de Mme Caliméro depuis quelques jours !! J’ai si peu d’énergie, et j’en dépense tant pour elle… Le pire, c’est que je n’arrive pas à me dépêtrer de cette histoire.

Ma certitude, c’est que par contre, dès notre retour, on coupera probablement les ponts. Être spectateurs de ce que leurs enfants subissent au quotidien, de toute cette négativité qu’ils expriment constamment, on n’en n’est plus capable ! Et puis ils manquent tant de cohérence !! Ils parlent de se séparer mais ils organisent leurs prochaines vacances de juillet et décembre prochain !!

Malheureusement, j’aurais bien voulu répondre un FUCK, mais au risque de paraitre intéressée, on prend l’avion lundi et on n’a aucun moyen de se retourner pour faire garder la case et les chats… Quoique, dans le fond, si, on aurait plusieurs autres gardiens potentiels… Mais disons que je ne me sens pas capable de rompre là maintenant avec elle… D’autant que je sais qu’elle s’occupera parfaitement bien de mes amours, contrairement aux autres personnes…

Bref, donc j’ai essayé de rester très diplomate mais je me suis quand même fendue d’une réponse. Parce que me reprocher l’heure tardive à laquelle je la préviens, j’ai trouvé ça fort !! Jamais elle n’a demandé mon avis, elle n’a jamais tenu compte de mes objections et elle me rappelle à 16h la veille pour le lendemain !!! Si j’avais su, j’aurais demandé à Chéri de rester avec moi aujourd’hui, et non hier. Il m’aurait secondé pour les chiards…

Voici ma réponse:

« Donc c’est ce que je te disais, si tu n’as vraiment pas d’autres solutions (elle n’a même pas cherché à en trouver une et pouvait toujours reporté son rendez-vous, si elle avait tenu compte de mes besoins…), je les garderais. Mais j’avais beaucoup de choses en tête ces derniers temps et j’avais zappé avant que tu ne me le rappelles à presque 16h. J’aurais dû te dire ça très clairement dès que je t’ai eu au téléphone tout à l’heure, mais je ne suis pas certaine que vu l’heure ça aurait changé grand chose… Ensuite, on a été coupé par l’arrivée de nos amis et du coup, je n’ai pas pu t’en parler avant 19h. Bref, peu importe ces histoires d’heures. Je ne pouvais pas ne pas te dire les choses. Donc on se dit à demain 15h30. Et je pourrais toujours te briefer rapidement demain pour la maison (sous entendu je ne veux plus voir ta gueule jusqu’à notre départ !). Bonne soirée. »

En guise de réponse, j’ai reçu un:

« Ca marche, à demain et merci! »

Ah, enfin, un « merci » !!!! Il serait temps, j’ai envie de dire…

Cette histoire me fait vraiment prendre conscience d’une chose: un ménage de printemps s’impose dans nos vies !!

ménage

Je dois avouer que je ne sais plus qui sont vraiment mes vrais amis… J’ai l’impression d’en avoir perdu tellement en chemin !! Je crois que ce sera l’une de plus grandes remises en question de ma vie d’infertile…J’ai compris (un peu grâce à vous aussi…) que j’étais beaucoup trop gentille et que je m’oubliais bien trop souvent. Je m’occupe plus des autres que de moi-même… C’est dur comme constat !! Le pire, c’est de réaliser que je suis entourée de beaucoup de personnes qui ne pensent qu’à leur gueule et qui se foutent de savoir comment je vais et ce dont j’ai besoin. Quand tu habitues quelqu’un à toujours tout lui donner, il n’est pas capable de comprendre quand tu décides de tout TE donner…

Je suis mal entourée… C’est difficile comme prise de conscience… Ca remet en cause toute ma vie sociale et c’est effrayant parce que du coup, ça réveille cette vilaine peur qu’on finisse seuls au monde…

hard time

Dire que je pensais avoir une vie rêvée avant tout ça, malgré les emmerdes de ma jeunesse… !! Un beau mec, une belle situation, un beau corps (ça c’était avant les traitements…), une belle âme, de beaux amis, de beaux projets, de beaux minous, une belle maison…

Depuis, beaucoup d’aspects de ma vie se sont enlaidis mais il me reste le plus précieux: mon beau mec, ma belle maison, mes beaux minous et ma belle âme… C’est sur ça que je vais essayer de me reposer pour remettre du beau partout et virer le laid !!

Allez, OUST, du balai les parasites !!! Je ne veux plus que du beau dans ma vie !!

rompre

Publicités