Ce matin, le réveil a été difficile. Il fait dire qu’hier, on a dû aller à l’anniversaire de ma sœur et ça s’est plutôt moyennement passé puisque dès le début, j’ai eu de grosses nausées. Jusqu’à ce que je sois contrainte de m’asseoir en me tortillant tellement j’étais mal. Les gens devaient s’imaginer que j’étais complétement bourracha, alors que pas du tout !!! D’ailleurs , quand je me suis levée limite titubante pour aller vomir mes tripes ils ont dû se dire que la petite sœur ne tenait pas l’alcool, alors qu’en vrai, je ne tenais pas la ponction…

C’est très étrange pour nous parce que d’habitude, sur le caillou, on vit nos tentative en vase clos. Chéri, les chats et moi. Mais là, nos amis et familles proches connaissent la raison de notre venue, donc tout le monde nous inonde de questions…

Ma sœur avait d’ailleurs eu la grande idée de prévenir certaines amies qui, n’y connaissant rien, m’ont dit de but en blanc: « Alors, comment ça se passe? T’es enceinte? »

J’ai aussi eu droit à des tonnes de « Ça va marcher » depuis notre arrivée. Alors c’est sympa, les gens s’intéressent, nous soutiennent énormément, mais ils n’y connaissent rien et croient pour la plupart que qui dit ponction dit grossesse… Et c’est un peu lourdingue de leur expliquer la réalité des choses.

D’ailleurs, une copine trop lolilol de ma sœur, à qui je disais qu’on avait l’agrément, m’a dit: « Oui, mais on préfère quand même avoir les siens… » Weil, well, well.

Bon, quoiqu’il en soit, après le dessert, la sonnerie du téléphone a enfin retenti. C’était la biologiste. Sur 7 embryons fécondés, il en reste 4 beaux. On aura des nouvelles demain.

Comme on est habitué à avoir beaucoup de pertes, on n’est pas trop déçu… On continue de se concentrer sur chaque étape.

Concernant mon état général, si mon ventre est toujours gonflé, que j’ai toujours des douleurs et des nausées, il faudra aller à l’hôpital demain. Espérons que ça passe…

Publicités