Mots-clefs

, ,

Pour une nana qui avait dit qu’elle arrêterait de poster, finalement, je me trouve particulièrement prolixe… Mais finalement, mettre des mots sur tout ça me permet sans doute d’y voir un peu plus clair… Et puis je me rends compte que finalement, ce blog a toujours du sens dans la mesure où le combat ne fait que (re)commencer !! Comme une suite logique, je pense donc avoir besoin de continuer de conter ici nos peines et nos joies, nos espoirs et désespoirs…

Comme je le disais hier, dans la mesure où nous sommes allés en métropole pour cette tentative de la dernière chance, nombreux étaient ceux qui étaient au courant. On ne l’a pas dit à la terre entière, évidemment, mais aux personnes qui ont été ou qui sont les plus proches.

On a donc choisi de leur annoncer l’issue de cette FIV par mail, car il me tenait à coeur de leur expliquer ce qu’on pouvait ressentir après autant d’années de combat infructueux, en les sensibilisant au sujet du don, puisque ce sera ce qui nous attend désormais…

J’avais envie de partager avec vous cette lettre ouverte:

« Bonjour à tous,

Ce petit mail assez succinct pour vous annoncer que, sans surprise, ce voyage en métropole n’aura pas été à la hauteur de nos espérances puisque nous terminons ce parcours usés par 4 longues années d’essais infructueux, dont 3 ans de combat, entremêlés d’espoirs et de désespoirs, qui nous auront finalement conduit à l’échec en bout de course…

Alors forcément, c’est une période un peu compliquée et on fait tout pour investir notre maison et se plonger tête baissée dans les travaux et la décoration. Surtout ne pas trop penser…

D’avance on s’excuse pour nos parfois trop longs silences, mais on vous demande juste d’imaginer que nous avons un deuil à faire et qu’on a besoin de temps pour accepter de rester encore longtemps de simples spectateurs du bonheur des autres…

On va continuer de se battre, à travers le don de gamètes. Et, si nos enfants ne porteront pas nos gènes, notre histoire commune, qui n’est ni plus ni moins qu’une profonde histoire d’amour depuis le départ, fera qu’on s’aimera peut-être encore plus fort…

Evidemment, ça va être très compliqué à gérer pour nous car le don de gamètes est si peu connu en France qu’il y a trop peu de donneurs… Pour votre information, je vous envoie un lien de l’agence de biomédecine qui évoque ce type de don, encore trop méconnu:

http://www.agence-biomedecine.fr/campagne-don-gametes »>http://www.agence-biomedecine.fr/campagne-don-gametes

Il faut savoir qu’en France, pour bénéficier d’un don, il faut compter entre 2 et 5 ans d’attente, à moins de connaître une ou plusieurs donneuses. Ce qui nous obligera donc à nous rendre en République Tchèque et à débourser entre 4000 et 7000€…<

On espère du fond du coeur que vous mesurez la chance que vous avez…

Avant de retourner dans notre caverne,  on tient à remercier ceux qui auront été présents ces dernières semaines pour nous soutenir comme ils ont pu. Même quand on ne trouve pas les mots, parfois, une simple pensée peut faire un bien fou… Car finalement, c’est bien dans les moments les plus difficiles qu’on a le plus besoin d’être soutenu…

On vous embrasse.

Julys & Chéri »


Je sais que la question de parler ou pas de nos parcours est propre à chacun. Nous, nous avons toujours fait le choix de ne rien cacher, dans la mesure où nous n’avons pas honte et qu’on a la conviction profonde qu’il est nécessaire de lever le tabou de l’infertilité. Mais évidemment, je comprends tout à fait qu’on puisse ne pas avoir envie d’évoquer le plus intime de son existence à n’importe qui…

Bref, crois-moi ou non, mais les réactions ont fusé suite à ce mail collectif et j’ai été particulièrement touchée par l’empathie que les gens nous ont témoigné ! Certains s’excusant de ne pas avoir été suffisamment présents… D’autres nous assurant qu’ils étaient depuis bien longtemps peinés pour cette injustice que la vie nous fait subir…

Bon, nos BFF brille pour le moment par leur silence, mais je dois avouer qu’on peut prendre ce mail pour une forme de test… Ceux qui ne daigneront pas y répondre nous confirmerons simplement qu’ils ne sont pas dignes de notre amitié…

Plusieurs de mes amies m’ont proposée de donner leurs ovocytes !! Mais elles pensent toutes les deux qu’en donnant, c’est à moi que reviendraient leurs gamètes… Et puis, la distance n’aidant pas, l’une habite ici quand l’autre habite à 10000 bornes…

De toute façon, ce n’était pas l’objet de notre mail !! On n’a pas souhaité partir à la chasse aux oeufs… Simplement informer, pour que ceux qui nous semblent le plus proches aujourd’hui, ou qui l’ont été hier, ne puissent plus ignorer que oui, en France, il y a un réel problème sur lequel il ne faut pas fermer les yeux.

J’ai été particulièrement touchée par les commentaires de Mamanfwoggie et celui de Violette et malgré la douleur de cette fin de parcours et les complications qui se greffent désormais les unes aux autres, je mesure la chance que j’ai de pouvoir partager ça avec mon amour, ainsi que la chance de ne pas avoir été exclue dès le départ de cette possibilité d’avoir recours à la PMA dans mon propre pays… Et je suis en colère de constater que cette égalité des chances, qu’on nous demande de mettre au centre de tout en tant qu’enseignant, ne soit en fait une valeur qui n’est pas respectée à l’échelle de la société…

Il est temps de faire changer les mentalités bordel !!! Et ça commence aujourd’hui…

Publicités