Mots-clefs

, , ,

J’ignore si on est dans le déni Chéri et moi, mais depuis ce énième et dernier échec, on continue de profiter de la vie, comme avant. Peut-être plus encore !!

D’ailleurs, ces derniers jours ont été très intenses. Vendredi, je n’ai pas soufflé de 7h à 2h du matin. En effet, j’ai amené mes élèves au cirque puis on a enchaîné sur la kermesse de l’école, avant d’honorer l’invitation à dîner qu’on avait reçue de la part de cette collègue que j’apprécie beaucoup et qui est toujours profondément bienveillante… Le ménage commence maintenant !! Et ça permet de se concentrer sur les jolies personnes…

On a passé une excellente soirée. Tu sais, ce genre de soirée durant laquelle tu apprends à découvrir d’autres personnes et où tu ne vois pas le temps passer tant les échanges sont agréables !

Le lendemain, j’avoue avoir été pas mal ronchon… J’étais épuisée mais je n’avais pas le temps de me reposer puisqu’on avait pas mal de choses à faire.

C’est alors que dans l’après-midi, on s’est vu proposé une activité pour le lendemain qu’on ne pouvait décemment pas refuser, malgré la soirée d’anniversaire à laquelle on devait se rendre le soir-même !! L’idée était de rejoindre un départ de randonnée en 4×4, pour aller crapahuter dans le cirque où l’on ne se rend qu’à pattes, de déjeuner dans un petit ilet, duquel nous redécollerions en hélicoptère !!

L’hélicoptère est l’un des seuls moyens de transports que Chéri et moi n’avions pas encore eu l’occasion de tester.

Ces 15 dernières années, j’ai eu l’occasion de sauter en parachute et en parapente, faire du catamaran et de l’ULM pendulaire, monter dans un petit coucou, parcourir 163 km épiques en train, lors de notre voyage à Madagascar, où nous avions aussi voyager 3 jours en pirogue sur le canal des Pangalanes…

Bref, j’ai donc eu la chance de vivre des expériences extraordinaires, mais je n’avais encore jamais pu faire un baptême d’hélicoptère, beaucoup trop cher pour nos finances… Il se trouve que cette sortie était organisée par le CE d’un ami et qu’un désistement de dernier minute nous a permis de bénéficier de la sortie et d’un tarif très avantageux !! Belle aubaine pour nous !!

C’est dans ces moments-là qu’on se sent pleinement vivants, parce qu’on prend conscience qu’on a encore plein de belles aventures à vivre et que malgré toutes les turpitudes de l’existence, oh que oui, la vie peut continuer d’être belle !!

20150628_121352                   20150628_135949

20150628_145122

Et aujourd’hui, elle continue de l’être… Avec Chéri, on fête nos noces de cuir. Enfin, pour le mariage civil, parce qu’au mois d’août, on aura l’occasion de célébrer aussi nos noces de coton pour la cérémonie laïque !! C’est l’avantage de se marier en 2 temps…

Chéri a pris sa journée et on va la passer à s’occuper de notre intérieur. Ensuite, on s’offrira un dîner en amoureux, homemade. Autour d’une bonne bouteille de vin !!

Du côté de nos projets de parentalité, je m’apprête à fixer une date pour la visite de Mme Bienveillante, l’éducatrice en charge de notre dossier d’adoption. J’ai hâte de la revoir et en même temps j’appréhende un peu de la rappeler… Peur sans doute d’apprendre que notre dossier est encore bien éloigné dans la file d’attente, ou que le nombre de naissances depuis le début de l’année est bien trop faible pour qu’on espère un appel avant les 2 prochaines années…

Côté don, on a arrêté notre décision et on a même énormément avancé puisqu’on a prévu nos dates de séjour en Europe et pris nos billets d’avion pour la métropole et pour la République Tchèque. Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre et à faire éventuellement quelques examens complémentaires pour explorer mon intérieur avant d’accueillir de nouveau des embryons. Cela impliquera donc qu’on reprenne contact avec Dr Dino dans les prochains mois… Pour le moment, on se laisse du temps pour souffler et vivre loin de la PMA !!

Côté psy, j’ai revu Mme Feeling, ma thérapeute, et je crois qu’elle va vraiment m’aider à avancer… J’ai d’ailleurs compris que je devais désacraliser ma propre mère avant d’en devenir une moi-même… Et que je devais également apprendre à faire fi du regard de l’autre, ce même regard qui me pèse tant à l’idée de ne pas être légitime en tant que maman adoptive… Ce: « On préfère avoir les siens… » résonne souvent dans mon esprit. Aux yeux des autres, nos enfants seront-ils les nôtres? Je sais que probablement que le jour où on aura nos enfants, on ne fera pas un compte avec ce genre de propos, parce qu’on se sentira pleinement parents et qu’ils se sentiront pleinement enfants. Mais bon, j’ai besoin de travailler sur ce regard de l’autre qui peut parfois être pesant…
J’ai aussi réalisé que je ne devais pas tout déléguer à la médecine procréative, mais que je devais continuer de croire en ma capacité à accueillir et donner la vie…

Avant de nous quitter (jusqu’au prochain rdv), Mme Feeling m’a communiqué le numéro de deux médecins traditionnels chinois. Et j’avoue que je suis contente d’avoir ces contacts !! Parce que j’avais déjà cherché sur Gogole sans succès. Oui, je crois que la médecine traditionnelle a parfois ses limites et je me dis que les médecines orientales peuvent aussi être un complément intéressant…

Et j’ai cette conviction depuis longtemps. Depuis que deux personnes de ma connaissance ont fait le choix d’abandonner tout traitement (chimio, radiothérapie) pour guérir leur cancer, et qu’elles s’en sont miraculeusement sorties, alors même que la médecine occidentale leur laissait croire que ça les condamnerait… Moi-même, j’avais trouvé à l’époque que cette décision était suicidaire et complètement dingue !! Et pourtant…

Entendons-nous bien : je n’ai pas l’intention de confier mon corps à des médecins orientaux perchés et de rejeter en bloc la médecine traditionnelle. On va donc continuer d’organiser notre séjour en RT, mais, parallèlement, on va malgré tout consulter d’autres médecins…

Au pire, ça ne changera rien. Au mieux, ça changera tout…

Bref, durant ces 9 prochains mois, je compte avancer, à mon rythme, pour accoucher de moi-même avant notre voyage à l’autre bout du monde…

Comme me disait une amie, hier, qui n’a pas trouvé les mots pour répondre par écrit à mon mail, « Quoiqu’il arrive, vous serez parents ! C’est certain ! »

Et je suis persuadée qu’elle a raison… On ne sait juste pas quand, ni où, ni comment…

Elle m’a drôlement émue, cette amie, quand elle m’a dit : « Si tu savais comme j’ai pleuré quand je t’ai lue… » Et savoir que certains de nos proches mêlent leurs larmes aux nôtres, c’est précieux…

Pour conclure, je me dis plus que jamais qu’il faut se tourner vers ce qu’il reste à venir, sans trop se concentrer sur ce qui a été…

porte-du-bonheur

Publicités