Mots-clefs

, , , ,

J’ai beaucoup hésité avant de contacter le centre de Montpellier pour avoir des renseignements sur le Wintest. Parce que finalement, je me disais que ça n’était pas à moi de faire cette démarche…

On m’a souvent dit, en thérapie, que j’étais une grande contrôlante. Oui, je l’admets: je suis une véritable control freak !! D’ailleurs, m’est avis qu’on est nombreuse dans ce cas, pas vrai? Mais comment ne pas vouloir tout contrôler, alors que même la médecine délègue ce pour quoi elle a été missionnée?

J’ai entendu l’argument du Dr Dino. Il faut savoir que ce vieil homme qui a bien 70 balais et des cacahuètes, est un homme passionné par son métier, toujours prêt à s’ouvrir à de nouvelles expérimentations qui semblent prometteuses, qui a à coeur d’aider ses patients à devenir parents. Oui, il a vraiment de réelles qualités!! Mais, alors qu’il pourrait largement prendre une retraite plus que méritée, il ne lâche pas son fauteuil. Pourquoi? Précisément pour toutes les raisons sus citées, et probablement aussi parce qu’il sait que du coup, ses patients seraient sans doute un peu livrés à eux-mêmes dans la nature… Sans doute attend-t-il de trouver un vrai successeur compétent?

Le centre du caillou où on est suivi n’a pas à pâlir de jalousie devant les résultats d’autres centres métropolitains pourtant plus prestigieux.

Tout le monde est accepté ici, même les cas les plus désespérés et désespérants !! Sans discrimination d’origines médicales, culturelles ou sociales.

Mais c’est un centre qui est débordé. Littéralement dépassé par le nombre croissant de personnes qui consultent chaque jour.

Dr Dino m’a expliqué qu’il pourrait contacter le centre de Montpellier, mais il a déploré le fait que celui-ci ne réponde pas facilement.

Du coup, après confirmation de La Chanceuse, qui a eu la gentillesse de m’envoyer toutes les infos par mail, j’ai finalement accepté d’appeler pour avoir des informations sur la faisabilité de ce Wintest ici, sur le caillou.

De service en service, j’ai fini par avoir LA personne chargée d’envoyer les kits hors CHU de Montpellier. On serait les 1ers à faire ce test sur le caillou: c’est pas la classe internationale ça?

En revanche, ce test a déjà été pratiqué au Liban, au Maroc, en Egypte et dans beaucoup de contrées à travers le monde.

Pour quelques centaines d’euros, l’idée est de subir une ou deux biopsies de l’endomètre. Les prélèvements sont alors congelés et envoyés en métropole pour analyse. L’idée est de trouver quelle est la fenêtre d’implantation idéale de chaque patiente, fenêtre qui varie forcément d’une femme à l’autre.

A la question: « Mais la fenêtre ne varie pas d’un cycle à l’autre sur une même personne? », la dame m’a assuré qu’ils ont fait une étude sur plusieurs femmes, et ce sur une durée de 6 mois. Si les biopsies sont faites sur le même protocole à chaque transfert, il n’y a absolument aucune variation sur la fenêtre d’implantation.

J’ignore pourquoi, mais je sens qu’il faut qu’on parte dans cette direction… Peut-être que nous ferons également ML, pour avoir vraiment tout explorer !! Comme ça, nous n’aurons aucun regret…

De la même façon, j’ai cette intuition qu’on doit allé en République Tchèque… Il faut savoir qu’il y a quelques années, dans le cadre du couchsurfing, on a fait l’une des plus jolies rencontre de notre vie. Il s’agissait d’un couple tchéco-slovaque (séparé depuis), qui, au lieu de rester 3 jours chez nous est resté 3 mois !! Un vrai coup de foudre amical entre nous… Depuis, ils sont repartis dans leur pays, mais on est resté en contact. Lui est même venu à notre mariage en août dernier !! Il se trouve qu’il habite à quelques kilomètres de Brno…

Alors oui, moi qui vois des signes partout, je me dis que la probabilité pour qu’on rencontre un tchèque sur un caillou était quand même vraiment faible, qui plus est un tchèque qui habite tout près du centre qui nous donnera peut-être nos petits… Comment donc ne pas y croire, même un tout petit peu?

En tout cas, on se dit qu’en optant pour ML + le Wintest (qui porte forcément bien son nom!) + le double don, ça ne peut pas ne pas marcher bon sang de bonsoir !!

Ou alors, si ça ne marche pas, c’est que vraiment notre chemin est ailleurs…

Bref, ne pensons pas à l’issue avant d’avoir commencé.

Depuis hier, timidement, la certitude que nous prenons les meilleures décisions et l’espoir refont surface, timidement.

Oui, je crois encore en nos jumeaux… Ca va nous demander encore un dernier petit gros effort. Mais ils sont forcément là, pas loin…

J’ai une pensée pour les copines qui sont à bout de force aujourd’hui, et qui n’y croient plus… Fortuna, Little Wife… Je sais ô combien parfois il est tentant (et même incontrôlable) de vouloir tout envoyer valser parce qu’on est à bout !! A bout de ce qu’on peut tolérer, accepter, concéder, subir… Pourtant, j’ai cette conviction que l’espoir est presque comme un vieux réflexe vital. Qu’on le veuille ou non, il finit toujours par pointer le bout de son nez et par s’immiscer de nouveau dans notre coeur. Même quand on voudrait l’étouffer pour le faire taire, en espérant se protéger…

Nul ne connait la suite de nos histoires. La longueur de ce chemin qu’il nous reste à parcourir. Et qui serais-je si je prétendais que oui, c’est certain, la vie saura nous récompenser?

Je ne peux pas l’affirmer, mais j’ai envie d’y croire, parce que c’est tout ce qu’il me reste aujourd’hui: croire que oui, tout est encore possible tant qu’on n’a pas dit notre dernier mot !!

Essayons

Finalement, et si l’essentiel c’était de croire en soi? Croire en la possibilité que oui, un jour ou l’autre, on finira par y arriver !! Pas parce qu’on le mérite, mais parce qu’on aura tout donné !!

D’ailleurs, même si d’aventure on devait finir notre vie sans enfant, comme certains couples avant nous, je ne crois pas qu’on pourra parler d’échec. L’échec, c’est de ne pas tout tenter. La défaite, c’est d’abdiquer. La réussite, c’est d’avoir été au bout de soi-même et de ce qu’on pouvait faire, et de ne rien avoir à regretter.

On peut réussir sa vie, j’en ai la plus profonde conviction, même si elle ne ressemble pas à celle qu’on aura toujours rêvé…

On peut ne pas avoir de Rolex à 40 balais et avoir réussi sa vie. Si si !! En acceptant ce qui est, sans s’essouffler à courir désespérément après ce qu’on n’a pas… Mais tout ce que je dis ici, évidemment, je me le dis à moi-même hein…

bonheur

Je vais conclure sur cette question d’embryons qui sont donnés mais pas utilisés. Je te rassure, je ne pense pas que ce soit le cas dans tous les centres de France!

Ici, c’est particulier, parce que notre centre, qui se dit prêt à proposer le don d’embryons (et qui en a à la pelle!), n’a pas le droit légalement, car c’est un centre privé. Et le seul centre public du caillou n’a manifestement pas envie de se prendre la tête avec des démarches juridiques, car oui, pour adopter un embryon, il faut s’adresser au tribunal…

D’où l’impossibilité, ici, pour le moment du moins, d’utiliser les embryons qui ont été si généreusement donnés par des couples solidaires.

J’imagine que nous ne sommes pas une région isolée et que ça doit se produire aussi ailleurs, donc moralité: avant d’accepter de donner vos embryons, renseignez-vous sur leur devenir…

Publicités