Mots-clefs

, ,

En ce moment, avec mes élèves, on est en plein problèmes et calculs réfléchis. Et donc, va comprendre comment, quand j’ai vu le dernier article des Canards, où ils évoquaient le tour du monde des centres, j’ai eu envie de calculer la distance qu’on aura parcouru entre la FIV 4 et la FIV DD de mars…

Tu penses que je pourrais soumettre le dit problème à mes chères têtes blondes brunes?

Spéciale dédicace pour notre matheuse Pmavie !!

Entre la maison jaune et nos racines, pas moins de 9808 kms. Aller simple, évidemment !!

Pour FIV 4, pour rappel, on est venu une première fois faire du repérage, puis on est revenu quelques mois plus tard pour ce qui allait être un véritable fiasco la der des der…

Sur ces deux retours, on a parcouru 732 kms jusqu’à Lyon (environ 6 aller-retours pour voir le Dr Miracle, qui n’a de miraculeux que le nom, en ce qui nous concerne…), sans oublier les 200 kms aller-retour pour la rencontre avec le Dr Gandhi, à Grenoble, en janvier…

Puis on est rentré la queue entre les jambes dans nos pénates, sur le caillou.

En mars 2016, nous reprendrons notre envol, jusqu’à nos racines, dans un premier temps, puis jusqu’en République Tchèque, où nous ferons une halte à Prague (900 kms aller) et à Brno (196 kms de Prague aller).

Question: Quelle distance aurons-nous parcouru au total pour partir à la conquête de nos petits?

Bon, ok, tu n’as ptet pas franchement envie de faire de savants calculs là tout de suite…

Alors, la solution est la suivante:

  • FIV 4: 39 232 + 732 + 200 = 40164 kms
  • FIV DD: 19 616 + 1800 + 392 = 21808 kms
  • Total: 61 972 kms.

61 972 kilomètres !!! C’est fou quand on y pense… Nous aurons donc survolé 2 continents et traversé pas moins de 3 étendues d’eau (l’océan indien, la mer rouge et la méditerranée) pour espérer ENFIN obtenir le graal !!

C’est marrant, mais j’aime l’idée qu’on puisse raconter, chiffres à l’appui, cette histoire (leur histoire!) à nos futurs petits…

Parfois, on est prêt à aller si loin pour aller au bout de notre rêve…

Je voudrais revenir sur ce qui nous pousse à opter pour la FIV Double Don, car je sais que vous avez été plusieurs à me demander pourquoi on ne tentait pas d’abord la FIV DO, à juste titre d’ailleurs !!

Cette question, on se l’est beaucoup posé, évidemment…

Le truc, c’est que tu imagines bien qu’on est épuisé par notre parcours déjà un peu longuet… Et, si au début je me disais qu’on tenterait peut-être plusieurs FIV en RT, je crois pouvoir dire à 100% qu’il n’y en n’aura qu’une !!

Nous ne voulons pas ne pas essayer, mais nous ne nous entêterons pas. Je crois qu’on est allé au bout de ce que nous pouvions supporter pour le moment en termes de médicalisation.

Ensuite, dans notre cas bien précis, on ignore qui de nos gamètes fout le boréal dans le bouzouk. Autrement dit, on suppose que nos échecs sont liés à la qualité ovocytaire, mais on sait aussi que les spermatozoïdes ne sont pas top du tout… Il est loin le temps où Chéri s’entendait dire: « Vous pourriez être donneur! », devant un Dr Dino ébahi.

Sachant donc qu’on ne tentera qu’une fois, qu’on ignore avec certitude ce qui est responsable de nos échecs et qu’en plus (peut-être sommes-nous totalement inconscients?), on n’attache pas d’importance à nos gamètes, on a donc opté pour la technique qui nous donnerait le plus de chances sur le papier…

Avant notre départ, on avait envisagé de faire toute une batterie d’examens, mais finalement, nous ne ferons aucune investigation. On s’est trop reposé sur la médecine ces dernières années et je n’ai plus du tout envie de me faire triturer de l’intérieur !!

Alors je me souviens, avant la FIV 4, que j’étais effrayée à l’idée que ça se termine…

Maintenant que je sais qu’on peut vivre aussi un certain soulagement et que je suis au clair sur la suite de notre histoire, du coup, je n’ai ni peur ni angoisse à l’approche de cette FIV DD.

Je prends cette dernière tentative comme un bonus. Si par chance cela fonctionne, on sera aux anges, évidemment !!

Mais si ça ne fonctionne pas, on aura toujours l’adoption… Qui, je le rappelle, n’a jamais été un choix par défaut !!

Et puis après, qui sait, il ne faut jamais dire « Fontaine je ne boirai pas de ton eau »… Je mesure la chance que j’ai d’être encore « jeune » (je file sur mes 35 ans) et je sais que j’ai encore le temps d’envisager d’autres tentatives donesques à l’avenir…

C’est juste que là, maintenant, tout de suite: STOP !!!!

Pour conclure, j’ai pleinement conscience de l’importance que les témoignages des couples infertiles peut avoir pour faire bouger les mentalités et botter le boule aux idées reçues.

Du coup, j’ai pensé qu’il était temps de repasser en public. Je n’avais jamais annoncé que la privatisation de ce blog était définitive et finalement, avec un recul qui aura été bénéfique, je me dis que peu importe qu’on me lise, qu’on me connaisse ou me reconnaisse.

J’assume ce que je dis, ce que je pense, ce que j’exprime et ce que je suis !!

voyageur

Publicités