Après un long silence, je reviens sur la pointe des pieds pour vous donner quelques nouvelles des troupes et faire appel à votre générosité pour un bien beau projet…

Que devenons-nous?

Entre le travail, la vie sociale qui a repris ses droits et les rendez-vous médicaux (les gynécos, c’est surfait: je passe dorénavant beaucoup de temps avec ma kiné et ma nutritionniste !), le temps passe très vite… Et ça nous va bien !!

Nous n’avons pas du tout le temps de penser à la suite et on se concentre sur l’instant présent. C’est plutôt agréable et on a l’impression d’être libéré de l’attente passive. Aujourd’hui, on vit et on arrête d’attendre ce qui ne vient pas.

paix

J’ai conscience que cette hyperactivité pourra un jour ou l’autre me rattraper, mais pour le moment, c’est ce qui nous convient.

Malgré tout, on a repris contact avec Mme Bienveillance pour envisager une nouvelle rencontre célébrant le deuxième anniversaire de notre agrément. Nous devons donc nous revoir prochainement.

J’en ai profité pour lui dire que nous commençons à réfléchir à la possibilité d’élargir nos critères, à savoir adopter un enfant plus grand en ouvrant nos démarches à l’international. Selon elle, c’est tout à fait normal d’envisager de modifier son projet initial mais elle nous déconseille de modifier les critères de l’âge, sans quoi le conseil de famille ne nous confiera jamais de bébé. Sauf qu’on n’est plus très sûr de vouloir à tout prix un bébé… Quant à l’adoption à l’international, depuis le caillou, c’est très très compliqué !! Seuls 3 OAA travaillent avec le CG du caillou (aucun représentant local et nous sommes le seul département français dans ce cas!), et l’AFA ne priorise apparemment pas les dossiers venant du bout du monde… Bref, on doit donc se revoir dans les prochaines semaines pour échanger sur notre projet d’adoption.

Concernant le don d’ovocytes, nous avons entrepris les démarches pour s’inscrire sur la liste d’attente ici. On nous annonce un délai de 1 an 1/2 à 2 ans, sachant que nous sommes inscrits depuis notre première rencontre avec le Dr Poule, au mois de novembre dernier.

Vendredi, nous avons donc rendez-vous au tribunal de grande instance, pour valider notre inscription sur la liste d’attente. Début juillet, nous aurons également rendez-vous avec la psychologue et la généticienne. Un vrai parcours de santé !!

Tant que je n’écarte pas les cuisses, ces démarches ne me gêne pas. Nous aurions pu faire les choses dans la précipitation, mais on prend notre temps. On a bien compris que finalement, après 5 ans d’attente, le temps qui passe est tout relatif.

5 ans ce mois-ci… C’est à la fois une éternité quand on était en pleine action et qu’on attendait un miracle, et, avec un peu de recul, à l’échelle de notre vie, c’est peu… Quand on regarde en arrière, on a l’impression que tout est allé très vite. Si vite.

On a également toujours dans un coin de notre tête l’idée de peut-être, un jour, retenter notre chance en RT. Mais ce n’est pas pour demain, ni même après-demain.

Mon rêve ultime était d’être mère avant mes 35 ans. Je crois qu’on a tous un rêve ultime… Pour certains, le rêve est de fonder une famille nombreuse. Pour d’autres, il consiste à avoir un enfant avant tel âge. Pour d’autres encore, les mieux lotis, l’espoir réside dans le fait d’avoir un garçon. Ou une fille.

Nous, par la force des choses, on a revu tous nos rêves au rabais. Être mère avant 35 ans, c’est râpé ! Je viens juste de souffler mes 35 bougies… Avoir 2 ou 3 enfants, c’est toujours possible, mais ce n’est pas gagné: soyons honnête! Quant au sexe de l’enfant, si déjà on en a un en pas trop mauvaise santé, on sera ravi !!

Les galères apprennent à devenir humble… 🙂 Mais l’humilité n’empêche pas le bonheur. J’ai réalisé ces derniers mois que j’avais ce qu’il y avait de plus précieux: un homme qui m’aime et que j’aime. Oui, je sais: ça peut paraître bien mièvre dit comme ça, pourtant, je vois tant et tant de couples, dans notre entourage, qui malgré un ou plusieurs enfants ne respirent franchement pas le bonheur !!

Je crois définitivement que le bonheur ne réside pas dans le fait de devenir parent. C’est une cerise sur le gâteau, sans doute. Mais ce n’est pas le gâteau… Mon gâteau à moi, c’est mon couple !!

Durant des années, quand Chéri me disait qu’il préférait une vie avec moi et sans enfant à une vie sans moi avec des enfants, je dois bien admettre que je ne comprenais pas. Parce qu’à cette époque, j’étais aveuglée par ce désir vorace de devenir mère. Aujourd’hui, je peux le dire: j’ai toujours ce désir. Mais plus encore, je désire être heureuse, avec mon amoureux. Avec ou sans enfant. Et je sais que c’est tout à fait possible. On s’en donne les moyens en tout cas…

J’en viens maintenant à une demande un peu particulière…

Il y a quelques mois, ruinés par des aller-retours fivesques qui nous avaient ruiné, j’avais envisagé la possibilité de faire appel à de généreux donateurs pour nous aider à financer notre ultime tentative. Puis nous avons laissé tomber ce projet, parce que nous ne savions pas si nous voulions repartir, et aussi, sans doute, par une bonne dose de fierté mal placée, qu’on appellera orgueil…

Quand j’ai vu l’appel à l’aide de Mamanfwoggie, j’ai donc été particulièrement émue… Parce que forcément, ça a fait écho en moi, qui pourtant n’a pas vécu le tiers de ce qu’elle et sa compagne ont eu à traverser ces dernières années…

Si vous ne la connaissez pas, je vous invite à découvrir son blog. C’est l’histoire (extra)ordinaire d’un couple qui s’aime et qui se bat depuis des années pour fonder une famille. C’est l’histoire d’un couple de mamanges, qui a vécu la discrimination et l’injustice de ne jamais pouvoir bénéficier, comme vous et moi, de la moindre prise en charge gratuite en AMP !! Et c’est l’histoire de femmes qui, après avoir perdu leur beau petit, ont aujourd’hui et plus que jamais besoin de votre soutien !!

Je partage donc leur appel à l’aide et j’espère du fond du coeur qu’il sera entendu.

Merci d’avance pour tous ceux qui n’ont plus forcément les moyens de se battre face à l’injustice de l’infertilité… Merci pour nous. Merci pour elles !!

 

Votre aide pour un espoir, notre rêve. — Un Jour,  Mon Fils

(For english-speakers, the post in english is here) Aujourd’hui ce post est un peu particulier car je vous demande de l’aide, à vous, à toutes, simple visiteur sur ce blog ou amie dans la vraie vie. Je ne suis pas très à l’aise dans cet exercice, par fierté peut-être, par timidité probablement, par pudeur certainement mais il […]

via Votre aide pour un espoir, notre rêve. — Un Jour, Mon Fils

Publicités